Critiquée pour les exploitations de navires, ross possède plus que précédemment connu et les prix continuent UMMG vendre carte cadeau amazon pour Bitcoin

Une compagnie maritime est en partenariat avec la Russie, et un autre que le secrétaire américain du Commerce partiellement détenue est liée au plus grand fonds souverain de la Chine. Son chef d’état-major a servi sur les deux cartes. Maintenant, les sénateurs américains appellent à une enquête et des experts en éthique exigent qu’il se départir pour empêcher ses décisions politiques d’être influencé par ses intérêts commerciaux.

Une enquête révèle les rapports APM Ross a des liens financiers à 36 navires précédemment non divulgués qui sont répartis entre au moins neuf entreprises. Combiné avec l’entreprise liée Russie – Navigator Holdings Ltd – Ross a un intérêt financier dans au moins 75 navires, dont la plupart se déplacent des produits pétroliers et gaziers à travers le monde. La valeur de ces navires se développer comme à Ross négocie des accords commerciaux au nom des aux États-Unis


et conseille sur la politique de l’infrastructure américaine mode de paiement Bitcoin. Et un fonds lié à Ross était encore l’achat et la vente de navires après Ross a été confirmé comme secrétaire au Commerce.

APM Les rapports établis la liste par peignage au moyen de formulaires de divulgation financière de Ross, en se fondant sur les dépôts d’affaires dans les États-Unis, le Luxembourg, les Bermudes et les îles Caïmans, recherche dans les publications spécialisées de transport maritime et à travers les domaines Internet des grandes compagnies maritimes à travers le monde. Comme bon nombre des intérêts maritimes de Ross à des intérêts privés et sont établis dans les pays où la transparence limitée dans les dépôts d’affaires, il est difficile de déterminer l’étendue de ses avoirs.

Le secrétaire américain du Commerce a une participation dans au moins 75 navires l’exploitation minière Bitcoin sur Android téléphone. APM Rapports triaient les formulaires de divulgation financière de Ross, les dépôts d’affaires aux États-Unis dans, le Luxembourg, les Bermudes et les îles Caïmans, les publications de commerce maritime, les sites Web de suivi des navires et des principaux sites de l’entreprise de transport afin de déterminer le nombre. Ross aurait vendu sa participation à Diamond S. Shipping, malgré dire un comité de confirmation du Sénat qu’il garderait l’actif.

Nautique en vrac portefeuille Une société d’expédition des Bermudes à base de vrac sec qui a été formé par Ross et trois autres personnes morales en 2013. Wendy Teramoto, chef d’état-major de Ross au département du Commerce, continue de siéger au conseil de vrac nautique, selon Bermudes dépôts d’affaires. liens actuels en vrac nautique de Ross ont été découverts dans un dépôt d’affaires au Luxembourg qu’il inscrit sur son formulaire de divulgation. Navigator Holdings Ltd. Une société United-Uni que les produits de gaz de navires dans le monde entier (flotte). Ross a été administrateur de la société entre 2012 et 2014. Teramoto a siégé au conseil d’administration entre 2014 et Juillet 2017. Ross a déclaré cette semaine qu’il va probablement vendre sa participation dans le navigateur. WLR / TRF Expédition Ross a conclu des accords avec au moins neuf entreprises dans les pays à travers le monde. Il est difficile de déterminer l’étendue de ses avoirs parce que ses intérêts sont détenus et sont privés dans les pays où la transparence limitée dans les dépôts d’affaires histoire Bitcoin. Certaines des entités liées à Ross, WLR / TRF Expédition S.AR.L. par exemple, continuer à acheter et vendre des navires.

L’examen des navires de Ross et le torrent de nouvelles à leur sujet au cours des derniers jours ont peut-être incité l’annonce mardi qu’il a vendu son intérêt à Diamond S. Shipping, l’entreprise ayant des liens avec la Chine, mais le prix de vente, le client, et le moment de la vente ont pas été divulgués. Les nouvelles a été rapporté par le Center for Public Integrity.

APM Les rapports publiés lundi une histoire de rapports que Ross chef d’état-major, Wendy Teramoto, non seulement servi sur les compagnies maritimes de commissions, mais a aidé à négocier un accord commercial avec la Chine accepte Bitcoin. Le Consortium international des journalistes d’investigation a révélé la connexion Russie, les rapports que Navigator fait affaire avec une société liée au président russe Vladimir Putin. Et tandis que Forbes a rapporté le mois dernier que Ross secrètement déplacé 2 milliards $ dans une fiducie avant de devenir secrétaire du Cabinet, le magazine a annoncé mardi qu’il n’a jamais eu l’argent pour se cacher, gonfler sa fortune pour sauver la face dans le classement prestigieux des personnes les plus riches du monde .

Comme Ross accompagne Trump Président en Chine à partir de mercredi à négocier de nouveaux accords commerciaux, les Américains ne seront pas claires que Ross va faire leur soumission: le riche homme d’affaires assuré qui a charmé un comité de confirmation en Janvier, ou l’homme dans les nouvelles du passé quelques jours accusés de tromperie de sa richesse et de l’évasion de ses investissements financiers en conflit.

Un porte-parole du département américain du Commerce n’a pas Ross disponible pour une entrevue et n’a pas répondu aux tentatives répétées de répondre à une liste de 28 questions sur les liens d’expédition de Ross, mais il a publié une déclaration cette semaine en disant Ross se récusant toutes les questions impliquant des navires transocéaniques. Ross a également dit Bloomberg lundi qu’il va probablement vendre sa participation dans le navigateur, mais a souligné qu’il était pas à cause des nouvelles liant la société à la Russie.

Le sénateur Richard Blumenthal, le démocrate du Connecticut, a déclaré dimanche qui a besoin du Département du Commerce Inspecteur général d’ouvrir une enquête en raison des intérêts maritimes opaques de Ross et sa relation financière avec une entreprise russe. "L’information financière de secrétaire Ross sont comme une poupée russe d’emboîtement, les conflits d’intérêts flagrant soigneusement caché dans des sociétés de portefeuille en apparence anodins," a déclaré Blumenthal. "Seulement après une enquête approfondie peut les Américains être sûr que le secrétaire Ross a vraiment leurs intérêts à cœur," il a dit.

En effet, la forme de l’information financière de 57 pages Ross est compliquée et opaque, une combinaison qui rend la lecture un voyage dans des impasses. Certains dépôts d’entreprises ont peu ou pas d’informations. D’autres ne sont pas accessibles.

Sa forme, selon Kathleen Clark, professeur de droit à l’Université de Washington à St. Louis, signifie que les avoirs de Ross sont "cachant à la vue." Elle a dit Ross peut faire valoir qu’il fournissait la lumière nécessaire sur toute sa situation financière, mais jette encore l’ombre sur les détails les plus fins.

Quant à sa promesse de tenir des intérêts liés aux services bancaires et d’expédition, Clark dit Ross est en conflit quant à savoir s’il agit dans son propre intérêt ou les intérêts du peuple américain. "Il y a des questions qu’il ne devrait pas participer au commerce comme secrétaire parce qu’il pourrait affecter son propre intérêt financier," dit-elle.

À partir de 2000, Ross a fait des milliards pour lui-même et ses investisseurs en sondant le paysage des affaires, repérer et consolider les actifs sous-évalués, parfois en faillite dans les industries en difficulté et de les vendre à profit. Il a été le stéréotypée Wall Street titan et a gagné le surnom "Le roi de la faillite."

En Décembre, Trump dit à une foule de style campagne dans l’Ohio qu’il a nommé Ross à son cabinet parce que Ross a réussi dans le monde des affaires Bitcoin nous prix. Les hommes ont également été en affaires ensemble. "Ce gars sait comment faire de l’argent, les gens. Il sait comment faire de l’argent. Je voudrais mettre un gars qui n’a pas toute sa vie, mais nous ne voulons pas que, pouvons-nous?" un flamboyant Trump dit à un public enthousiaste. "Je mets un tueur."

Depuis 2011, Ross parie milliards que l’industrie du transport maritime profiteraient de la production accrue d’énergie aux États-Unis dans son ancienne entreprise d’investissement, WL Ross and Co., a investi 2 milliards $ dans le transport maritime, selon une présentation de la société 2014.

Aujourd’hui, comme secrétaire au Commerce, Ross est bien placée pour contribuer à façonner les pratiques d’exportation des États-Unis il est préconisé avec force pour réduire le déficit commercial de la nation à travers le monde, notamment en Chine, au Mexique et au Canada. En mai, il a annoncé un accord qui pousse la Chine à acheter plus de gaz naturel des exportateurs américains.

En 2002, par exemple, il raflé des entreprises sidérurgiques LTV Corp., Acme Steel et Bethlehem Steel en faillite. Il a coupé les coûts en licenciant les travailleurs, l’installation de nouvelles règles de travail et de décapage des fonds de pension des employés Bitcoin google la finance. Trois ans plus tard, il a vendu la société reconditionné pour 4,5 milliards $, une stratégie d’investissement qu’il utilisait ans plus tard dans les industries du charbon et du textile.

Son intuition au sujet de l’expédition quelques années plus tard provient du boom du pétrole et du gaz dans aux États-Unis Une technique de forage appelée fracturation hydraulique dans des formations rocheuses de schiste – la fracturation hydraulique – dans aux États-Unis a produit de grandes quantités de pétrole brut, de gaz naturel et d’autres produits pétroliers. Son investissement Diamond S acheter Bitcoin avec paysafecard. Expédition et Navigator Holdings est un pari que les exportations d’énergie pourraient stimuler la croissance dans l’industrie du transport maritime.

Le cours de l’action de Navigator Holdings a diminué de 47 pour cent depuis qu’il a fait ses débuts en 2013 à 19 $ par action. Sa société d’investissement détenait une participation de 61 pour cent dans l’entreprise lorsque Ross, l’investisseur majoritaire, a pris le public de l’entreprise en 2013, selon des documents d’affaires.

Expédition continue d’avoir un problème de surcapacité, selon Ben Nolan, directeur général de la recherche du transport maritime à Stifel Financial Group, et le secteur est loin de ses valorisations élevées d’il y a 15 ans.

Il a dit que si l’expédition se remet progressivement, de nombreux investisseurs de private equity qui ont joué sur l’industrie il y a cinq ans ont réduit leurs pertes. Il a dit d’autres, comme Ross, continuent d’attendre le grand retour.

Comme un personnage clé dans l’équipe de l’infrastructure du président Trump, Ross peut influer sur les ports américains reçoivent un financement fédéral pour approfondir les voies de navigation qui accueillerait une plus grande flotte de navires.

Ce travail est en forte demande. APM rapports recueillis une liste de projets d’infrastructure soumis à l’Administration Trump. Les demandes comprennent 17 projets d’amélioration des ports de 14 États. La plupart sont des états le long de la côte Atlantique et le golfe du Mexique, dans l’espoir d’accueillir des navires plus grands qui peuvent maintenant traverser le canal de Panama.

Les analystes disent que les ports maritimes qui ne parviennent pas à approfondir leurs canaux d’expédition seront à un désavantage économique important. "Ils ne reçoivent pas les plus gros navires et ils deviennent économiquement désavantagés par rapport à un port qui peut draguer," a déclaré Roger King, analyste principal de transport pour la recherche CreditSights.

Il détient un intérêt financier dans 17 navires qui sont une fraction de la taille des plus gros transporteurs en vrac et navires porte-conteneurs qui traversent le canal de Panama, qui a récemment terminé l’expansion pour accueillir des navires plus grands. De plus, tous les navires de la flotte Holdings Navigator sont des navires de taille moyenne qui peuvent accoster dans des ports plus petits, selon des documents d’affaires.

"Je pense que s’il détient une participation dans les compagnies maritimes, il va devoir rester à l’écart des décisions sur les dépenses de l’argent des contribuables sur la fixation les ports," a déclaré Richard Painter, professeur de droit à l’Université du Minnesota, qui a servi de l’éthique de la Maison Blanche sous George W avocat Bitcoin connexion portefeuille. Buisson.

Ross a été un personnage clé dans l’équipe de l’infrastructure du président Trump. Il est co-auteur de la proposition de l’infrastructure du président lors de l’élection 2016 et dirigeait un conseil consultatif de l’infrastructure des chefs d’entreprise, même si elle a été démantelée.

"Les recherches que nous avons faites, il semble qu’il n’y a jamais eu de cas d’expédition devant le ministère du Commerce et dans notre cas, les bateaux sont les plus respectueux de l’environnement des navires mis à jour que nous allons trouver sur l’eau," a déclaré Ross.

Dans son allocution d’ouverture (4:50), le sénateur Bill Nelson, D-Floride, dit Wilbur Ross, "Il me dit que vous êtes engagé à faire le travail de la bonne façon, en plaçant devant votre propre intérêt du public." A la marque 39:40, Ross explique pourquoi il ne sera pas départira de Diamond S. Shipping.

Le comité était à bord. Au lieu de contester Ross intérêts financiers, les démocrates ont travaillé à établir une distinction entre Ross l’engagement de céder la majeure partie de ses intérêts et le président Trump, qui a refusé de céder ses participations.

"Il me dit que vous êtes engagé à faire le travail de la bonne façon en plaçant devant votre propre intérêt du public," a déclaré le sénateur Bill Nelson, un démocrate de Floride. Et Blumenthal a fait l’éloge Ross "faire un sacrifice très personnel."

Lorsque Ross a publié sa communication de 57 pages, il a présenté un large éventail d’actifs. Certains ont été clairement répertoriés et facile à comprendre, comme le géant de l’acier Arcelor Mittal. Mais beaucoup d’autres étaient plus compliqués et comprenaient des noms vertigineuses comme WLR Associés Mezzanine, WLR IV prêts AIV Feeder, L.P. et Fonds WLR Recovery IV XCO AIV I, L.P.

Faire les choses plus difficiles, l’audience de confirmation de Ross a eu lieu moins de 24 heures après avoir libéré sa forme de divulgation financière, ce qui laisse du temps pour un peu examen approfondi par les membres du comité chargé de vetting sa nomination.

Les experts juridiques disent qu’il est difficile pour quiconque de reconstituer l’image financière complète de Ross dans cette petite quantité de connexion de temps Bitcoin indonésie. En créant un mélange complexe de sociétés en nom collectif, sociétés holding et des comptes offshore, Ross a rendu pratiquement impossible de déchiffrer sa juste valeur.

Clark caractérise l’information financière de Ross extrêmement compliquée. "Il est comme vous avez un casse-tête avec un millier de pièces, puis vous videz sur le sol et dire « Gee, je fait que la divulgation, »" dit-elle.

Ross a déposé les documents cette semaine en notant qu’il a vendu tous les actifs que le Bureau d’éthique du gouvernement a déclaré en Janvier créerait un conflit d’intérêts pour lui. Les détails au sujet de ces transactions ne sont pas encore totalement connues, parce que les règles fédérales ne nécessitent pas de détails immédiats sur chaque vente.

Ross et Trump premier connectés en 1990, quand Trump était en retard sur les paiements de la dette pour le Casino Taj Mahal à Atlantic City. Ross embauché les détenteurs d’obligations, qui a servi comme chef de la restructuration chez Rothschild à l’époque, pour protéger leur investissement.

Mais Ross a alors vu le pouvoir de star de Trump avec le public, le même charisme qui l’a aidé à devenir président. Lors d’une visite au casino, Ross regarda les gens se sont précipités pour attraper un aperçu de Trump dans sa flotte de limousines ou sur le plancher de casino.

Il a ensuite convaincu ses clients d’accepter un règlement de la faillite préapprouvés, parce que Trump avait encore le pouvoir de star de vendre le casino. "Le nom Trump est encore très un atout et un grand tirage au sort pour les personnes à Atlantic City," Ross a dit dans le livre.

Les détenteurs d’obligations ont suivi les conseils de Ross. Ils ont convenu que Trump renoncerait à 50 pour cent de son casino. En retour, il a reçu un meilleur package de la dette et a gardé le contrôle de l’entreprise.

Trump plus tard empaqueté ses casinos en hôtels Trump et Casino Resorts, une société cotée en bourse. La société publique a fait faillite deux fois, en 2004 et 2009 acheter avec Bitcoins. La participation de Trump avec la société a pris fin peu avant la deuxième faillite. Trump a également poursuivi que son nom soit retiré de deux des casinos en 2014.

Ross, qui possède une propriété à proximité de Mar-a-Lago station de Trump en Floride, a fait en 2016. un autre pari sur Trump Lorsque de nombreux autres républicains traditionnels étaient inquiets au sujet des chances de Trump contre Hillary Clinton en Mars cette année-là, Ross était sans équivoque son soutien.

Son soutien est venu avec de l’argent et des conseils. Il a fait don de 435 000 $ à Trump, Trump groupes politiques soutenant et au parti républicain au niveau de l’État et national. Il a également été conseiller économique clé Trump, la rédaction de propositions politiques sur le commerce, la politique énergétique et de l’infrastructure.

Le pari de Ross sur les gains électoraux Trump payé. Trump lui récompensé par une mission du Cabinet où Ross sert chef avocat d’affaires du pays, négocie des accords commerciaux et joue un rôle important dans l’élaboration du plan d’infrastructure du président.

Le président n’a pas parlé publiquement au sujet des conflits de Ross ou sa participation à une compagnie maritime qui a des liens vers la Russie. Trump finira par décider si Ross, qui a été un maître à repérer les actifs en difficulté, est devenu l’un lui-même.