conflit calme avec goldman a contribué à faire a.i.g. au précipice – nouveau york fois Bitcoin gratis ganar COME

Avec l’aide des contribuables à A.I.G. actuellement un total de 180 milliards $, un examen réglementaire et du Congrès du rôle de Goldman dans la chute de l’assureur augmente Bitcoin coinbase prix. La Securities and Exchange Commission examine les demandes de paiement d’un certain nombre d’entreprises – le plus en évidence Goldman – fait en 2007 et 2008 que le marché hypothécaire a implosé.

La seconde. veut savoir si l’une des exigences de manière incorrecte en difficulté sur le marché hypothécaire, selon des personnes mis au courant sur la question qui a demandé l’anonymat parce que l’enquête devait être confidentielle.

Rien que l’année avant la A.I.G. plan de sauvetage, Goldman a recueilli plus de 7 milliards $ de A.I.G Bitcoin connexion portefeuille. Et Goldman a reçu des milliards de plus après le sauvetage.


Bien que d’autres banques ont également bénéficié, Goldman a reçu plus d’argent des contribuables, 12,9 milliards $, que toute autre entreprise.

En outre, selon deux personnes ayant une connaissance des positions, une partie des 11 milliards $ en argent des contribuables qui est allé à la Société Générale, une banque française qui faisait le commerce avec A.I.G., a ensuite été transféré à Goldman sous un accord les deux banques avaient frappé.

Goldman se gagner de l’implosion du marché du logement, car à la fin de 2006, l’entreprise avait commencé à faire des transactions énormes qui serait rentable si le marché hypothécaire aigri Bitcoin calculatrice minière au Royaume-Uni. Les autres prix des titres hypothécaires a chuté, plus étaient les bénéfices de Goldman.

Dans son différend avec A.I.G., Goldman toujours fait valoir que les titres litigieux valaient moins de A.I.G. estimé – et dans de nombreux cas, moins que les prix auxquels les autres concessionnaires appréciaient les titres.

Le différend sur les prix et les paris de Goldman que le marché immobilier baisseraient, a laissé une remise en question de savoir si Goldman avait d’autres raisons pour sous-estimer les la valeur des titres qui A.I.G. avait assuré, a déclaré Bill Brown, un professeur de droit à l’Université Duke, qui est un ancien employé de Goldman et A.I.G.

tutoriel portefeuille de papier de M.. Les métiers de Sundaram représentaient une autre grande partie de l’activité de Goldman avec A.I.G ce qui est Bitcoin exploitation minière. Selon cinq anciens employés de Goldman, M. achat Bitcoins en ligne. Sundaram utilisé le financement d’autres banques comme la Société Générale et Calyon d’achat de titres hypothécaires moins risqués de concurrents tels que Merrill Lynch, puis assurer les actifs à A.I.G. – aider engraisse le pipeline hypothécaire qui prouverait si nuisible à Wall Street, les investisseurs et les contribuables l’exploitation minière Bitcoin sur Android téléphone. En Octobre 2008, juste après A.I.G. effondré, Goldman a fait M. Bitcoin nous prix. Sundaram un partenaire.

Grâce à la Société Générale, Goldman a également été en mesure d’acheter plus d’assurance sur les titres hypothécaires de A.I.G., selon un ancien A.I.G. exécutif ayant une connaissance directe des prix Bitcoin téléchargement blockchain. Un porte-parole de la Société Générale a refusé de commenter.

On ne sait pas combien Goldman acheté par la banque française, mais A.I.G. les documents montrent que Goldman a participé à la moitié des prix de la Société Générale de 18,6 milliards $ dans les métiers avec A.I.G. et que les dirigeants de l’assureur ont cru que Goldman pressé Société Générale à la demande également des paiements.

En plus d’assurer les métiers de MM Sundaram et M. Egol avec A.I.G., Goldman a également négocié agressivement avec A.I.G. – nécessitant souvent l’assureur d’effectuer des paiements lorsque la valeur des obligations hypothécaires a chuté de seulement 4 pour cent. La plupart des autres banques portant A.I.G. n’a pas reçu les paiements jusqu’à ce que les pertes ont dépassé 8 pour cent, les dossiers de l’assureur montrent.

En Juillet 2007, quand Goldman a exigé son premier versement de A.I.G. – 1,8 milliard $ – la banque d’investissement avait déjà pris des positions de négociation qui paieraient si le marché hypothécaire affaibli, selon sept anciens employés de Goldman.

Pourtant, l’appel initial de Goldman surpris A.I.G. fonctionnaires, selon trois A.I.G. les employés ayant une connaissance directe de la situation Bitcoin frais de change. L’assureur a mis en place 450 millions $ le 10 août 2007, pour apaiser Goldman, mais A.I.G. est resté résistant dans les mois suivants et, selon les messages internes, était convaincu que Goldman a également pousser d’autres partenaires commerciaux pour demander A.I.G. pour les paiements.

Le 1er novembre 2007, par exemple, un message électronique de M. Cassano, le chef de A.I.G. Produits financiers, Elias Habayeb, un A.I.G. exécutif comptable, a déclaré que la demande de paiement de la Société Générale avait été « stimulée par GS en les appelant. »