Bitcoin scores du groupe des fonds de plus grands noms dans l’industrie Bitcoin blockchain expliqué

entreprises liées à Bitcoin ont amassé plus d’argent du capital-risque en 2015 que dans toute l’année précédente: 485 millions $, selon le site de nouvelles de l’industrie CoinDesk. Et pourtant, comme ils courtisent plus d’intérêt de capital-risque, ces entreprises continuent à traiter avec scepticisme du grand public et des cadres supérieurs des grandes institutions financières, comme Jamie Dimon de JPMorgan (JPM).

Centre Coin, 501 (c) (4) groupe de lobbying fondé en 2014, lui-même appelle la "la recherche de pointe et centre de défense sans but lucratif" pour les politiques publiques sur "technologies telles que Bitcoin crypto-monnaie." Ses partisans déjà inclus société de capital risque bien connu, Horowitz Andreessen (Marc Andreessen est un croyant Bitcoin vocal), et quelques-unes des plus grandes entreprises de l’industrie, y compris la chaîne, Coinbase et Xapo.


Maintenant Coin Center est sur le point d’obtenir beaucoup plus fort: Ce mois-ci, il a recueilli 1 million $ en nouveaux dons, Yahoo Finance a appris.

Dans une industrie où les entreprises ont eu financement récentes séries de 116 millions $ (21 Inc.), 50 millions $ (Cercle) et 30 millions $ (chaîne), 1 million $ peut sembler comme de petites pommes de terre et il est plus chaud, bien que Coin Centre dit aidera Voyage de fonds pour ses cinq membres du personnel, qui passent une grande partie de leur temps à rencontrer les législateurs pour discuter des politiques.

Mais comme certaines grandes banques ont rejoint un consortium pour explorer les possibilités du blockchain (le grand livre public, ouvert sur lequel toutes les transactions Bitcoin sont enregistrées), ce qui est important est que longue liste de Coin Centre de nouveaux supporters comprend quelques-uns des plus puissants personnes dans le secteur de l’explosion FinTech hack générateur Bitcoin. Parmi ceux qui ont fait don sont 21 Inc. (qui a publié l’an dernier un petit ordinateur Bitcoin déminage visant à rendre plus facile de développer des applications de Bitcoin), BitStamp, Overstock.com (OSTK), qui a été l’un des premiers grands détaillants en ligne pour accepter Bitcoin comme moyen de paiement et monnaie numérique Groupe.

Cette dernière entreprise est la clé: dirigée par le fondateur SecondMarket Barry Silbert, DCG a investi dans 65 sociétés de Bitcoin, et les sociétés de son portefeuille ont soulevé 70% de tout le capital-risque dans l’espace. DCG est à l’industrie ce que Bitcoin Anheuser-Busch InBev (BUD) est sur le marché de la bière, ou ce que IAC (IAC) a été à des entreprises en ligne-dating.

" Notre mission est d’accélérer le développement d’un meilleur système financier," Silbert dit Yahoo Finance, "et la façon dont nous le ferons investit dans de grandes entreprises, sociétés de départ, l’achat d’entreprises et d’aider les organisations comme Coin Center." En d’autres termes: Silbert veut avoir ses mains en autant d’entités numériques de devises que possible pour assurer son influence, et il porte rapidement cette stratégie. Il est la raison pour laquelle DCG acheté pur et simple premier site de nouvelles de l’industrie, CoinDesk. "Il y a plusieurs façons législateurs pourraient étouffer l’Bitcoin blockchain," dit Silbert, "fournissant ainsi la sensibilisation et l’éducation est une partie très importante de ce qui fera cette industrie durable."

En bref: Coin Centre devient plus influent, et maintenant il a des gens qui ont le soutenir poches profondes et un grand intérêt à garder les régulateurs de trop interférer dans ce que Bitcoin entreprises font or Bitcoin. Coin Centre n’est pas une association commerciale aucune des entreprises du secteur de Bitcoin sont membres. Mais il partage certainement leurs intérêts.

Jerry Brito, directeur exécutif de Coin Center, est un professeur de droit qui a témoigné devant le Congrès au sujet cryptocurrencies. Il déclare que l’audience principale de Coin Centre est décideurs-et ces gens peuvent souvent être confus au sujet de l’industrie. La crainte des entreprises Bitcoin est que les politiciens régleront à la hâte, ou même fermer start-up, avant de comprendre la technologie. (La tension est un peu comme la bataille qui fait rage dans les sports de fantaisie quotidiens en ce moment.) Centre Coin peut aider, dit Brito: "décideurs P STRATEGIQUES entendent parler de ces aspects négatifs, que ce soit, ou rançons ventes de médicaments, ou similaires, et ils communiquera avec souvent l’application de la loi et dire: «Qu’est-ce avec cela? Ceci est un défi tout comme toutes les nouvelles technologies ont été, de courrier électronique à téléavertisseurs, mais nous pensons que nous pouvons avoir une idée à ce sujet."

À cette fin, le Centre Coin a fait équipe avec la Chambre de commerce numérique en Octobre pour aider à créer l’Alliance Blockchain, un forum privé sûr l’espace dans lequel des groupes d’application de la loi comme le FBI et le ministère américain de la Justice peuvent poser des questions aux Bitcoin cadres de démarrage et pontes politiques. Pensez à l’alliance comme une Ligue de Justice pour Bitcoin Connexion Bitcoin locale. Mais on ne sait pas à quelle fréquence le forum est utilisé, puisque les médias ne sont pas admis.

L’année dernière, New York est devenu le premier État à libérer son propre cadre réglementaire consacré spécifiquement aux entreprises de devises numériques. Appelé le BitLicense, il a été accueilli avec tant de l’opposition de la communauté Bitcoin qu’un grand nombre de sociétés et a quitté emballé New York, coupant service à la clientèle dans l’état ce qui est Bitcoin minière. D’autres sociétés heureusement demandé une licence, mais ont déploré le coût élevé.

Centre Coin fait sa position sur une législation claire. "Si vous regardez en arrière, [ancien New York Département des services financiers superintent] Ben Lawsky a dit qu’il ne voulait pas interférer avec l’innovation ou une entreprise mal. En fin de compte, le BitLicense que nous avons obtenu n’a pas réussi à cela. Il n’est pas un bon modèle pour d’autres Etats à suivre," il dit. "Je pense que la seule solution est une approche tactile de lumière. Si vous allez la main lourde, en tant que régulateur, vous allez faire deux choses: ne pas atteindre vos objectifs, en général, becasuse vous rendre si difficile que les gens ne peuvent même pas s’y conformer, et ne pas obtenir la visibilité que vous veulent en tant que régulateur." Ceux dans le secteur de Bitcoin, bien sûr, comme cet argument beaucoup.

Marc Andreessen a été le plus grand bailleur de fonds Coin Centre depuis le début, donnant la part d’aider à vendre du lion Bitcoin paypal. Mais avec Silbert fléchissant ses muscles, le rôle de Coin Centre dans la défense de la monnaie numérique renforcera. (Brito dit donateurs "peut donner entrée," mais pas dicter ce que fait Coin Center.)

entreprises liées à Bitcoin ont amassé plus d’argent du capital-risque en 2015 que dans toute l’année précédente: 485 millions $, selon le site de nouvelles de l’industrie CoinDesk. Et pourtant, comme ils courtisent plus d’intérêt de capital-risque, ces entreprises continuent à traiter avec scepticisme du grand public et des cadres supérieurs des grandes institutions financières, comme Jamie Dimon de JPMorgan (JPM).

Centre Coin, 501 (c) (4) groupe de lobbying fondé en 2014, lui-même appelle la "la recherche de pointe et centre de défense sans but lucratif" pour les politiques publiques sur "technologies telles que Bitcoin crypto-monnaie." Ses partisans déjà inclus société de capital risque bien connu, Horowitz Andreessen (Marc Andreessen est un croyant Bitcoin vocal), et quelques-unes des plus grandes entreprises de l’industrie, y compris la chaîne, Coinbase et Xapo. Maintenant Coin Center est sur le point d’obtenir beaucoup plus fort: Ce mois-ci, il a recueilli 1 million $ en nouveaux dons, Yahoo Finance a appris.

Dans une industrie où les entreprises ont eu financement récentes séries de 116 millions $ (21 Inc.), 50 millions $ (Cercle) et 30 millions $ (chaîne), 1 million $ peut sembler comme de petites pommes de terre et il est plus chaud, bien que Coin Centre dit aidera Voyage de fonds pour ses cinq membres du personnel, qui passent une grande partie de leur temps à rencontrer les législateurs pour discuter des politiques.

Mais comme certaines grandes banques ont rejoint un consortium pour explorer les possibilités du blockchain (le grand livre public, ouvert sur lequel toutes les transactions Bitcoin sont enregistrées), ce qui est important est que longue liste de Coin Centre de nouveaux supporters comprend quelques-uns des plus puissants personnes dans le secteur de FinTech explose. Parmi ceux qui ont fait don sont 21 Inc. (qui a publié l’an dernier un petit ordinateur Bitcoin déminage visant à rendre plus facile de développer des applications de Bitcoin), BitStamp, Overstock.com (OSTK), qui a été l’un des premiers grands détaillants en ligne pour accepter Bitcoin comme moyen de paiement et monnaie numérique Groupe.

Cette dernière entreprise est la clé: dirigée par le fondateur SecondMarket Barry Silbert, DCG a investi dans 65 sociétés de Bitcoin, et les sociétés de son portefeuille ont soulevé 70% de tout le capital-risque dans l’espace. DCG est à l’industrie ce que Bitcoin Anheuser-Busch InBev (BUD) est sur le marché de la bière, ou ce que IAC (IAC) a été à des entreprises en ligne-dating.

" Notre mission est d’accélérer le développement d’un meilleur système financier," Silbert dit Yahoo Finance, "et la façon dont nous le ferons investit dans de grandes entreprises, sociétés de départ, l’achat d’entreprises et d’aider les organisations comme Coin Center." En d’autres termes: Silbert veut avoir ses mains en autant d’entités numériques de devises que possible pour assurer son influence, et il porte rapidement cette stratégie Bitcoin atm austin. Il est la raison pour laquelle DCG acheté pur et simple premier site de nouvelles de l’industrie, CoinDesk. "Il y a plusieurs façons législateurs pourraient étouffer l’Bitcoin blockchain," dit Silbert, "fournissant ainsi la sensibilisation et l’éducation est une partie très importante de ce qui fera cette industrie durable."

En bref: Coin Centre devient plus influent, et maintenant il a des gens qui ont le soutenir poches profondes et un grand intérêt à garder les régulateurs de trop interférer dans ce que Bitcoin entreprises font. Coin Centre n’est pas une association commerciale aucune des entreprises du secteur de Bitcoin sont membres. Mais il partage certainement leurs intérêts.

Jerry Brito, directeur exécutif de Coin Center, est un professeur de droit qui a témoigné devant le Congrès au sujet cryptocurrencies. Il déclare que l’audience principale de Coin Centre est décideurs-et ces gens peuvent souvent être confus au sujet de l’industrie. La crainte des entreprises Bitcoin est que les politiciens régleront à la hâte, ou même fermer start-up, avant de comprendre la technologie. (La tension est un peu comme la bataille qui fait rage dans les sports de fantaisie quotidiens en ce moment.) Centre Coin peut aider, dit Brito: "décideurs P STRATEGIQUES entendent parler de ces aspects négatifs, que ce soit, ou rançons ventes de médicaments, ou similaires, et ils communiquera avec souvent l’application de la loi et dire: «Qu’est-ce avec cela? Ceci est un défi tout comme toutes les nouvelles technologies ont été, de courrier électronique à téléavertisseurs, mais nous pensons que nous pouvons avoir une idée à ce sujet."

À cette fin, le Centre Coin a fait équipe avec la Chambre de commerce numérique en Octobre pour aider à créer l’Alliance Blockchain, un forum privé sûr l’espace dans lequel des groupes d’application de la loi comme le FBI et le ministère américain de la Justice peuvent poser des questions aux Bitcoin cadres de démarrage et pontes politiques où le commerce Bitcoin. Pensez à l’alliance comme une Ligue de Justice pour Bitcoin. Mais on ne sait pas à quelle fréquence le forum est utilisé, puisque les médias ne sont pas admis.

L’année dernière, New York est devenu le premier État à libérer son propre cadre réglementaire consacré spécifiquement aux entreprises de monnaie numérique ganar Bitcoin gratis. Appelé le BitLicense, il a été accueilli avec tant de l’opposition de la communauté Bitcoin qu’un grand nombre de sociétés et a quitté emballé New York, coupant service à la clientèle dans l’état. D’autres sociétés heureusement demandé une licence, mais ont déploré le coût élevé.

Centre Coin fait sa position sur une législation claire. "Si vous regardez en arrière, [ancien New York Département des services financiers superintent] Ben Lawsky a dit qu’il ne voulait pas interférer avec l’innovation ou une entreprise mal. En fin de compte, le BitLicense que nous avons obtenu n’a pas réussi à cela. Il n’est pas un bon modèle pour d’autres Etats à suivre," il dit. "Je pense que la seule solution est une approche tactile de lumière. Si vous allez la main lourde, en tant que régulateur, vous allez faire deux choses: ne pas atteindre vos objectifs, en général, becasuse vous rendre si difficile que les gens ne peuvent même pas s’y conformer, et ne pas obtenir la visibilité que vous veulent en tant que régulateur." Ceux dans le secteur de Bitcoin, bien sûr, comme cet argument beaucoup.

Marc Andreessen a été le plus grand bailleur de fonds Coin Centre depuis le début, donnant la part de l’aide du lion Bitcoin atm los angeles. Mais avec Silbert fléchissant ses muscles, le rôle de Coin Centre dans la défense de la monnaie numérique renforcera. (Brito dit donateurs "peut donner entrée," mais pas dicter ce que fait Coin Center.)

Le fabricant de puces Qualcomm US Inc se prépare à rejeter l’offre de 103 milliards $ de son rival Broadcom Ltd dès cette semaine, quatre personnes connaissant bien l’affaire a déclaré dimanche, la mise en scène pour l’un des plus gros jamais batailles publiques d’achat. Le conseil d’administration de Qualcomm d’administration pourrait se réunir dès dimanche pour examiner l’offre d’acquisition non sollicitée et décider de sa stratégie, selon les sources. Les préparatifs de la réunion du conseil d’administration indiquent que Qualcomm est prête à repousser l’offre insuffisante dès lundi, même si elle peut décider de passer quelques jours cette semaine pour préparer sa réponse complète à Broadcom, selon les mêmes sources.

Apple Inc. a émis 7 milliards $ de la dette lundi, dans sa dernière collecte de fonds pour financer un programme de récompenses pour les actionnaires de 300 milliards $. Apple AAPL, -0,26% émis 2 ans, 3 ans, 5 ans, 7 ans, les notes de 10 ans et à taux fixe de 30 ans avec la tranche de 10 ans prix à 72 points de base sur les bons du trésor comparables, selon à CreditSights, soit environ 10 points de base dans la nouvelle concession d’émission, les investisseurs institutionnels de réduction sont accordés pour les encourager à acheter l’accord. Apple a à plusieurs reprises emprunté sur le marché des obligations d’entreprises pour récompenser ses actionnaires, plutôt que de rapatrier une partie des 252,3 milliards $ en espèces CFO Luca Maestri a déclaré la semaine dernière Apple détient outre-mer, qui serait soumis à un taux d’imposition de 35% si ramené aux États-Unis

Il y a une semaine, je me trouvais avec des centaines d’autres personnes à proximité d’un chantier de construction sur la Cinquième Avenue de New York pour que je puisse acheter mon morceau de ce que Apple appelle l’avenir. L’iPhone X a frappé les magasins quelques 10 ans après le premier iPhone a été libéré en 2007 meilleur moyen d’acheter Bitcoin. Ce dispositif d’origine contribué à stimuler une révolution dans la façon dont nous communiquons aujourd’hui, et a eu des répercussions profondes au-delà du monde de l’informatique mobile, ce qui réduit les coûts des pièces qui se trouvent dans toutes sortes d’autres produits, de drones à wearables. Apple a été à un moment intouchable sur le marché des smartphones de luxe. Ces dernières années, les combinés conçus par Samsung, et d’autres, ont montré que suffisamment de temps, la concurrence pour les enjeux de table

General Electric Co diminuera radicalement pour se concentrer sur l’aviation, l’énergie et la santé, les paris sur les secteurs, il pense qu’il peut faire des profits dans, comme le plus célèbre conglomérat américain tente de relancer son cours après une décennie et demi de stagnation. La société vieille de 125 ans a réduit son dividende et ses perspectives profit dans la moitié il passe par la transition, dans un plan très attendu dévoilé lundi par le nouveau chef de la direction John Flannery à New York. GE est disponible le moins performant composant du Dow cette année, en baisse de 35 pour cent par la clôture de vendredi.