Si vous pouvez légalement éviter l’impôt, auriez-vous le faire aussi Bitcoin l’exploitation minière légale en Inde

L’impôt que pour les petites gens? Il est une règle pour les riches et une autre pour le reste d’entre nous. Si seulement les gens riches et les entreprises paient leur juste part, nous aurions plus d’argent pour financer les services Prix ​​de Bitcoin historique. L’évasion fiscale est moralement répréhensible. Les gens ne devraient pas éviter l’impôt.

C’est une saveur de la gamme typique des réponses à la fuite Paradise documents de cette semaine, qui a révélé que les entreprises et les riches encore n’aiment pas payer l’impôt si elles peuvent se contenter de ne pas faire Système d’exploitation Bitcoin. Ont-ils jamais? Plus important encore, penseront-ils jamais différemment?

Les réponses typiques ci-dessus, qui sont tous tout à fait compréhensible sur le plan humain, révèlent également deux choses beaucoup plus intéressantes: notre naïveté de penser que la morale ou le bénévolat ne sera jamais l’emporter sur des règles strictes quand il s’agit de la remise en espèces aux autorités fiscales; et la lâcheté totale de nos politiciens, qui préfèrent se livrer à l’appât de rage avec la foule au lieu de descendre leurs arrières amplement rembourrées et faire le dur travail de la création de solutions.


Tout d’abord, notre propre naïveté. L’évasion fiscale est illégale, qui est coupé et séché. Toute fraude révélée par le Paradis Papers est manifestement faux et qui est la fin de ce débat. volontairement naïf

Mais la grande majorité de l’activité révélée semble être l’évasion fiscale légale. Sommes-nous pas de nos têtes, ou au mieux volontairement naïf de penser que quelqu’un va jamais payer plus d’impôts qu’ils doivent légalement?

Pour tenir ce comme la voie à suivre pour réduire le paiement de l’impôt à une sorte d’activité de bienfaisance, quelque chose que les gens riches et les entreprises devraient se porter volontaires pour faire à un certain niveau, même si la loi dit qu’ils ne sont pas au mieux Bitcoin porte-monnaie pour les fenêtres. Il y a quelque chose de fondamentalement insoutenable à ce sujet comme une proposition; une erreur qui ne sert qu’à nous faire sentir plus moral que nous rage, sachant très bien que, dans leurs chaussures, nous pourrions bien envisager de faire la même chose.

Le niveau de détail embarrassant et glorieux contenu dans la fuite Paradise Papers, et l’effet de ces révélations ont eu sur les entreprises riches et mondiales, a été le meilleur peu de toute cette affaire. De Bono aux acteurs de garçons de Mrs Brown, d’Apple aux clients de AIB et, bien sûr, nos ploutocrates bien-aimée, je l’ai aimé regarder tous tortiller. Il est le pantalon Smarty-sadist en moi.

Nous pouvons tous facilement dire que nous ne se comportera pas de la même façon, que nous serions plus recherche d’adresse Bitcoin morale. Mais il y a une certaine lâcheté dans cette notion, aussi, parce que la plupart d’entre nous ne sera jamais aussi riche, avec les conseillers fiscaux que nous avons embauché japper dans nos oreilles ce que nous faisons et ne pas avoir à payer Bitcoin gratuit paiement instantané. Et donc nous ne pourrons jamais avoir à tester nos propres auto-agrandissant théories que nous comportons de façon moralement supérieure à Bono et tout le reste si elle était notre argent durement qui était sur le point remis volontairement.

Les impôts sont de avoiders exploitent simplement des lacunes, qui, quand on y pense, ne se présentent qu’à la suite de l’incompétence de quelqu’un d’autre. Si les règles étaient les décideurs compétents, il y aurait moins de lacunes. Je ne suis pas sûr que je serais assez morale de payer pour un fonctionnaire ou l’incompétence politique avec quelques millions d’euros de mon propre argent, si elle est descendue à elle. Peut-être que vous le feriez en ligne Bitcoin mineur libre. Nébuleux

La morale n’a pas sa place dans le fonctionnement du système fiscal. Il est trop nébuleux, trop facilement évité, aussi discutables un concept à utiliser comme base pour la collecte d’argent pour financer les services publics vitaux comprar Bitcoins en Mexique. Ferme, claire, inviolable et les règles sont assemblées avec compétence une meilleure base. Ils sont juste un concept comme la morale pas aussi sexy.

Je suis d’accord que les gens riches et les entreprises ne devraient pas être en mesure de payer les factures d’impôt qui sont minuscules détraqué avec les proportions de la taxe payée par le reste d’entre nous, tout simplement par bunging choses au large. Mais il est ridicule de penser que nous pouvons la quadrature du cercle en plaidant avec les riches d’être plus moral. Seuls les législateurs peuvent résoudre ce problème, qui est où la lâcheté de nos politiciens vient.

Hurlant de l’injustice de tout cela avec tout le monde donne l’impression d’autre soigneusement créé que les politiciens sont déterminés à régler la question. Il est certainement beaucoup plus facile que d’obtenir le Lawbook constitutionnel et l’élaboration de règles étanches blanchiment d’argent Bitcoin. À plusieurs reprises nous dire que les nouvelles règles sont sur le chemin est pas assez bon. Livrer.

Le Paradis Papers, et les documents de Panama et Luxleaks devant eux, ont fait le travail essentiel de focaliser la lumière sur où existent ces lacunes. Pour c’est-ce que nous devons résoudre le dilemme de la façon de rendre les riches paient des impôts au niveau qui désire la société: plus de lumière et moins fait rage, la chaleur égocentrique.

Les failles sont inconnues pas plus inconnu convertir Bitcoins à l’argent. Les politiciens et les fonctionnaires savent exactement ce qu’ils sont. Mais pour faire une tentative honnête de les fixer, ils doivent d’abord faire face à leur propre incompétence, ce qui a provoqué le désordre en premier lieu.

Si elles ne sont pas prêts à le faire même que, cela devrait être plus préoccupant pour nous que la moralité d’une rock star ou un acteur de savon de comédie, ou ceux dont la morale que nous connaissons déjà sont complètement tourné à la façon d’ajouter de l’argent à Bitcoin. Saisissant le marché des expatriés par les Wurlys Curly

Mais parfois, la beauté la plus pure d’une nouvelle entreprise se trouve dans l’idée originale elle-même. Et avez-vous déjà vu d’une idée d’affaires plus joyeux, drôle et tout à fait brillant que le Paddy Box, qui se termine produits irlandais typiques tels que les bars Tayto et Curly Wurly et les envoie aux émigrés à l’étranger?

Trente ans d’affaires Dublin Mark Loftus a mis en place une entreprise très simple. Le Paddy Box n’est pas révolutionnaire, il est tout simplement un croisement entre une entreprise de panier et un détaillant en ligne. Vous achetez les choses aussi pas cher que vous pouvez gros ou directement auprès des fabricants, prendre les commandes, l’emballer dans une boîte, et l’expédier.

Loftus a probablement travaillé très dur pour l’obtenir à ce point, ce qui est de ne pas dénigrer l’effort de son équipe. Mais l’éclat de la Paddy Box est l’idée originale. Son plan de marketing lui-même écrit.

Paddy Box est nostalgique, il se glisse un air du temps (dans ce cas, l’expérience de l’émigration irlandaise), il donne immédiatement aux clients un sentiment de buy-in et la propriété du concept, et il est drôle.

Ses produits comprennent la non avant votre boîte de dîner, qui contient toutes les confiseries indigènes que nous sommes habitués; le dos dans la zone de jour, qui contient de vieux favoris comme chewits et Curly Wurlys; et Go On Go sur la boîte, qui contient les fromages irlandais et buscuits etc. Le genre de choses votre Ma posé quand les voisins sont venus pour tay.

Il est formidable de voir émigrants de retour en Irlande récemment que l’économie améliore. J’espère juste assez d’entre eux de rester loin de donner Paddy Box un marché décent, et un coup bon à la réussite à long terme. Delaney espérant Irlande peut sceller l’affaire contre le Danemark

FAI directeur général John Delaney: il sera beaucoup ou pas d’accord pour Martin O’Neill et Roy Keane après play-off Coupe du Monde de mardi contre le Danemark? Photo: Ramsey Cardy / Sportsfile

Le mardi soir, l’équipe de football d’Irlande trouvera son sort que son offre pour la qualification Coupe du Monde se termine avec la deuxième étape du play-off contre le Danemark au stade Aviva.

FAI directeur général John Delaney aura un début tôt ce jour-là, cependant. Environ 12 heures avant le match, il est écrit au crayon en tant que conférencier d’honneur lors d’un événement Grant Thornton à l’Hôtel Shelbourne. Le thème de l’événement? « Deal or No Deal? »