Pourquoi avez-vous une éruption cutanée après avoir bu de l’alcool? Med-health.net comment utiliser le portefeuille Bitcoin

Certaines personnes remarquent que leur peau devient rouge lorsqu’elles boivent de l’alcool. Cela peut être embarrassant, surtout si vous êtes en public lorsque cela se produit. Lorsque vous buvez de l’alcool, les capillaires de votre visage peuvent se dilater, ce qui augmente le flux sanguin vers ces zones. Dans certains cas, cette réaction est assez légère et à peine perceptible, mais dans certains cas éruption cutanée peut être assez sévère, entraînant des démangeaisons, même des lésions cutanées ou une inflammation sévère.

Le rinçage à l’alcool peut provoquer une rougeur de la peau et occasionnellement des démangeaisons ou des malaises. Cela est causé lorsque votre corps n’a pas d’enzyme nécessaire pour décomposer l’alcool afin qu’il puisse être déplacé à travers le corps.


Dans ce cas, l’acétaldéhyde, un dérivé de l’alcool provoquera le corps à rincer, provoquant ce qui est connu comme un éruption cutanée. Lorsque l’éruption apparaît, il peut apparaître sur la peau, souvent sur le visage, la poitrine, le dos ou le cou. Ces zones peuvent également être chaudes ou prurigineuses lorsque cela se produit.

La gravité de cette éruption et à quelle fréquence il semble varier d’une personne à l’autre. Cette éruption a valu le surnom de “chasse d’Asie” parce que beaucoup d’ascendance asiatique ont tendance à avoir une occurrence particulièrement sévère de cette éruption cutanée. Dans certains cas, cette éruption deviendra plus sévère avec la consommation d’alcool à long terme. C’est parce que consommer de grandes quantités d’alcool pendant de longues périodes peut causer des dommages aux vaisseaux dans tout le corps, ce qui peut provoquer l’apparition d’un éruption cutanée se propager.

Certains qui éprouvent l’éruption d’alcool choisissent de subir une chirurgie au laser pour enlever les signes de cette éruption de leur peau. Vous pouvez également éviter d’obtenir cette éruption en évitant l’alcool. Vous pouvez constater que certaines boissons alcoolisées rendent plus probable que cette éruption se produise, de sorte que vous pouvez les éviter pour réduire vos symptômes. Vous devez également noter quelles boissons ont tendance à provoquer un gonflement, des démangeaisons ou d’autres réactions plus graves afin que vous puissiez éviter les dangers potentiels associés à cette condition.

Ceux qui souffrent d’intolérance à l’alcool développeront une congestion faciale ou une congestion nasale semblable à une norme réaction allergique. Cette réaction est plus fréquente chez les personnes d’origine asiatique, car ces personnes naissent souvent sans les enzymes nécessaires pour décomposer correctement les toxines dans l’alcool. L’intolérance à l’alcool est souvent considérée comme génétique, en particulier si quelqu’un développe des histamines à partir d’ingrédients qui sont utilisés dans le processus de brassage. Ces personnes peuvent développer des nausées, battements cardiaques ou des vomissements en plus des symptômes standard de ces conditions.

Ceux qui souffrent d’une réaction allergique à une boisson alcoolisée peuvent en effet souffrir d’une allergie à l’un des ingrédients de la boisson. Ceux qui ont une allergie à l’orge, au houblon, au raisin, au seigle ou à certains conservateurs peuvent éprouver des symptômes négatifs lorsqu’ils consomment des boissons alcoolisées contenant ces aliments. Beaucoup de mélanges tels que les jus ou l’eau tonique qui sont inclus dans les boissons alcoolisées peuvent également causer une réaction allergique. Réduire ce qui cause cette réaction peut vous aider à éviter les boissons qui peuvent vous causer de l’inconfort ou des symptômes dangereux.