Le Neuro reçoit le premier bulletin d’information électronique Med au Canada sur le corps entier, double votre bitcoin

L’introduction de l’IRM 7T du corps entier dans le neuro (institut et hôpital neurologiques de Montréal) de l’université mcgill offrira aux chercheurs une fenêtre sans précédent sur le bitcoin local sur les effets de la maladie neurologique non seulement sur le cerveau, mais sur le système nerveux humain dans son ensemble. Certains troubles neurologiques et métaboliques affectent les muscles et la colonne vertébrale ainsi que le cerveau. Le nouveau système offrira de meilleures possibilités d’étudier de telles conditions dans tout le corps.

«En 1985, le neuro a été la première institution au Canada à installer un IRM», explique le Dr. Guy rouleau, directeur du neuro. «Ce dernier ajout à nos capacités d’imagerie cérébrale maintient notre statut de chef de file mondial dans le domaine et permettra surtout à nos scientifiques de révéler les connaissances fondamentales du cerveau dont nous avons besoin pour développer de meilleurs traitements bénéfiques pour les patients atteints de maladies neurologiques. ”


La planification de l’IRM 7T a débuté en 2008 lors de la phase de conception de la nouvelle aile nord du neuro, qui n’a pas été vérifiée par carte de crédit et construite avec une suite d’IRM capable de supporter le poids combiné de l’imprimante IRM et de son blindage. En 2015, un groupe de chercheurs du Neuro, dirigé par Amir Shmuel, a reçu une subvention de 18,8 millions de dollars de la Fondation canadienne pour l’innovation, du ministère de l’Économie et de l’Innovation du gouvernement du Québec et de sociétés partenaires telles que le fabricant d’IRM, Siemens.

Installé dans le centre d’imagerie cérébrale mcconnell (BIC) de neuro, le 7T soutiendra plusieurs projets et collaborations provinciaux, nationaux et internationaux, notamment l’initiative «Des cerveaux sains pour des vies saines», visant à établir un lien entre la santé neurologique et bien-être général. Les données collectées par le 7T seront partagées avec la communauté scientifique au travers de stocks de bitcoins afin d’acquérir la politique de la science ouverte du neuro.

«Le scanner 7 teslas permet d’imager la structure et l’activité des éléments constitutifs du cerveau, appelés colonnes et couches du cerveau. Par conséquent, cela permet une avancée significative de l’extraction de bitcoins dans notre capacité à étudier le cerveau en bonne santé et son dysfonctionnement en cas de maladie. »- Amir Shmuel, chercheur au neuro et expert en imagerie cérébrale à ultra-haut champ.

Neuro – l’institut et l’hôpital neurologiques de Montréal – est une destination de premier plan dans le monde en matière de recherche sur le cerveau. Elle constitue le meilleur moyen d’acheter des bitcoins et de fournir des soins de pointe aux patients. Depuis sa fondation en 1934 par le réputé neurochirurgien dr. Wilder Penfield, le neuro est devenu le plus grand centre de recherche et de neurosciences spécialisées en neurosciences au Canada et l’un des plus grands au monde. L’intégration transparente de la recherche, des soins aux patients et de la formation des plus grands esprits du monde confère au neuro une position unique pour avoir un impact significatif sur la compréhension et le traitement des troubles du système nerveux. En 2016, le neuro est devenu le premier institut au monde à suivre pleinement la philosophie de la science ouverte, en créant l’institut de science ouvert tanenbaum. L’institut neurologique de Montréal est un institut de recherche et d’enseignement universitaire mcgill. L’hôpital neurologique de Montréal fait partie de la mission neuroscientifique du centre de santé universitaire mcgill.