La banque de diamants renforce sa croissance au q1 2017 vend le bitcoin au Ghana

Le tableau de bord de performance de la Banque pour les trois premiers mois de année d’affaires mis à la disposition des journalistes sur le parquet de la Bourse reflète une forte croissance de la base d’actifs, la base de clientèle, la prestation de services de qualité, le développement de produits et le déploiement de la technologie de pointe pour conduire ses opérations.

L’analyse du résultat montre que les intérêts et revenus similaires ont augmenté de 27 pour cent à N44.5 milliards d’année en année, tandis que la base d’actifs a bondi à 2.7 billions de N2.049 pour cent, représentant 1.2 pour cent avec des coûts d’exploitation personnels en baisse de 3 pourcentage, reflétant l’utilisation prudente des ressources par la direction.

Selon le directeur général, Uzoma Dozie, malgré l’environnement opérationnel difficile qui a assombri la période sous revue, les gains de la dernière année d’affaires notamment dans l’acquisition de clients, le développement de produits et l’approfondissement des stratégie de détail, aidé à percer un pied à terre et une expansion dans tous les segments du marché.


Il a dit: “s’appuyant sur l’élan positif en 2016, Diamond Bank a commencé en 2017 axé sur l’exploitation des avantages supplémentaires de sa technologie axée sur stratégie de détail. En particulier, la Banque a continué de se concentrer sur la maîtrise des coûts, l’efficacité opérationnelle et le déploiement de la technologie et de l’innovation pour améliorer l’expérience client et l’accès aux services financiers. La stratégie de la Banque visant à étendre la portée et le service via les canaux numériques a aidé les clients à se connecter à de nouveaux marchés … “

Un examen des états financiers non vérifiés pour les activités commerciales terminées le vendredi 31 mars 2017 révèle que le bénéfice avant impôts (PAT) a légèrement diminué à 6,6 milliards de nairas contre 6,6 milliards l’année précédente, tandis que la banque a augmenté ses revenus d’intérêts sur l’année à N44.5 milliards, ce qui représente une augmentation de 27 pour cent. Afin de renforcer la volonté de la direction d’abandonner les passifs divers et de consolider sa trajectoire de croissance, la Banque a prudemment mis en réserve 0,5 milliard de livres sterling de dépréciation pour la période, soit une augmentation de 20% sur un an. Cela, selon la Banque, aidera à stimuler et soutenir la forte volonté de continuer à croître, renforcer et maintenir son leadership et sa domination de l’espace de marché de détail et l’emprise du segment des micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

Selon Uzoma, Diamond Bank est résolument engagée dans la croissance de son segment de marché année d’affaires et les années à venir, soulignant que la Banque a présenté des stratégies détaillées qui aident à tirer parti de la dynamique actuelle des affaires dans l’économie.

“Depuis le début de 2017, il y a eu des développements positifs dans l’économie au sens large qui, selon nous, se traduiront par une plus grande productivité dans les mois à venir. Par exemple, le taux d’inflation commence à diminuer et il semble y avoir plus de devises disponibles pour stimuler le commerce, bien que le quantum de la demande non satisfaite reste élevé. Dans ce contexte économique, nos flux de revenus restent résilients “.

Il a déclaré que l’accent mis par Diamond Bank sur les services bancaires numériques et mobiles gagne du terrain, avec des augmentations annuelles du chiffre d’affaires et de l’utilisation des applications mobiles qui montrent des résultats tangibles. “Il est clair que les clients apprécient la facilité et la commodité de nos services sur plusieurs plates-formes et que cela conduit à des volumes d’activité plus importants et à de meilleures relations. Je suis confiant qu’en maintenant notre concentration sur la technologie stratégie de détail, nous continuerons à bâtir sur cet élan positif “.

Un examen plus approfondi du résultat montre que le bénéfice net d’exploitation a augmenté de 3,7% en glissement annuel à 31,7 milliards de naira, tandis que le ratio de solvabilité s’est établi à 15,1% contre 15% pour un ratio de liquidité supérieur à 41,7%. l’exigence réglementaire de 30%, reflétant la capacité de la Banque à fournir un service client optimal. Les prêts aux autres banques sont passés de 100,34 milliards de nairas à 109,44 milliards de nairas, soit 5,1%, tandis que les prêts et avances aux clients ont diminué de 0,2% à 992,9 milliards contre 995,3 millions de dirhams.

Selon le PDG, la poursuite d’une clientèle diversifiée dans tous les segments du marché grâce à des offres de détail a contribué à la mobilisation de dépôts à faible coût représentant plus de 80% du total des dépôts, ajoutant que la philosophie de la banque pour atteindre les résultats escomptés, le chiffre d’affaires des services bancaires mobiles est passé de 270 millions d’euros au premier trimestre 2016 à 1,2 milliard d’euros au premier trimestre 2017. L’utilisation de Diamond Mobile Apps a continué de progresser, la valeur du volume des transactions trimestrielles passant de 2,6 milliards d’euros. 1,1 milliard de N1 en mars 2016. Le nombre de clients retail de la Banque s’élève à plus de 13 millions fin mars 2017, reflétant la confiance des clients et la confiance des investisseurs dans la Banque.

«Je suis ravi que notre concentration sur les services bancaires numériques et mobiles gagne du terrain, avec des augmentations annuelles du chiffre d’affaires et de l’utilisation des applications mobiles qui montrent des résultats tangibles. Il est clair que les clients accordent de l’importance à la facilité et à la commodité de nos services sur plusieurs plates-formes, ce qui se traduit par de plus grands volumes d’activité et de meilleures relations. Je suis confiant qu’en maintenant notre concentration sur la technologie stratégie de détail, nous allons continuer à bâtir sur cette dynamique positive “, a déclaré le PDG.