Kintaro – calculateur de taux de hachage de bitcoin de battletechwiki

Introduit en 2587 pour le SLDF, le Kintaro a été conçu avec une seule mission: marquer les unités ennemies avec un Missile Narc Balise. En tant que tel, c’est un ‘Mech qui est destiné à travailler dans une équipe avec une lance lourde de missiles. Après avoir livré son paquet mortel à l’ennemi, le Kintaro se désengage et laisse ses compagnons de lance faire la plupart du travail pendant que leurs missiles suivent le signal de la balise. Le fait de mettre cela en pratique est beaucoup moins simple. Avec une vitesse maximale de 86,4 km / h, le Kintaro n’est pas capable de s’engager et de se dégager des unités ennemies aussi facilement que ses concepteurs l’imaginaient et pour cette raison, si un pilote n’observe pas leur environnement et l’ennemi, ils peuvent se retrouver une situation très dangereuse.


Malheureusement, les guerres de succession ont vu la dernière usine connue de Narc détruite en 2792, et les avances faites pendant l’ère de Star League sont devenues des lostech. La perte de balises Narc rendit inutile le rôle du Kintaro, et devint juste un autre «Mech» armé de missiles. À la troisième guerre de succession, le Kintaro était presque éteint, mais à la fin, il fut sauvé lorsque General Dynamics reconstruisit une usine de Kintaro à Ozawa, bien qu’ils ne purent produire que la variante KTO-18 dégradée. ComStar a cependant maintenu un certain nombre de Kintaros originaux qu’ils ont utilisés pour équiper leurs gardes de Com. Ils ont également produit leur propre variante légèrement déclassée, le KTO-19, qu’ils ont offert à la Draconis Combine dans le cadre de l’opération Rosebud. Concentrés parmi les régiments fantômes et certains régiments de l’Epée de Lumière, la supériorité de ces Mechs sur leurs cousins ​​fédérés du Commonwealth provoqua une réaction excessive durant la guerre de 3039 car ils étaient plus que nécessaire pour être détruits, laissant d’autres unités libres de se battre. [4] [5] Armes et équipement [modifier]

Le Kintaro est conçu principalement autour de sa balise de missile et sa charge d’armes reflète cela. Pour le combat à longue portée et pour fournir une certaine forme de capacité de frappe à sa fermeture, le Kintaro est équipé d’un lanceur unique LRM-5 Holly-5. Lorsque le Kintaro se déplace à portée pour frapper l’ennemi avec la balise Narc, il dispose de deux lanceurs HoverTec-6 SRM-6 et de deux Magna. Lasers moyens qui entrent en jeu, ce qui en fait un combat rapproché compétent et mortel »Mech. Cependant, le système bras gauche, où se trouvent le lanceur Holly-5 et l’un des lanceurs HoverTec-6, est extrêmement complexe, nécessitant que le bras entier reste en place pendant trois secondes pendant que les rechargements sont stockés dans le torse. Des mouvements brusques peuvent provoquer le blocage du système SRM, ce qui nécessite généralement une heure pour qu’il puisse être réutilisé, même si les bourrages du lanceur LRM sont très rares. Jusqu’à présent, la raison de cette différence de performance entre les deux systèmes n’a pas été déterminée.

• KTO-18 Mis en production pendant la troisième guerre de succession pour les soleils fédérés par General Dynamics d’Ozawa, le KTO-18 Kintaro déclassé a été fabriqué en utilisant la technologie de l’ère de la guerre de Succession disponible à l’époque. En ce qui concerne les armes sur le «Mech», la balise LosTech Narc de l’époque a été remplacée par un SRM-6 supplémentaire, ce qui a permis à la KTO-18 d’augmenter ses capacités de proximité. Le placage Ferro-Fibreux avancé a été échangé contre onze tonnes d’armure standard, ce qui n’a entraîné qu’une perte négligeable de la protection de l’armure. [6] BV (1,0) = 864, [7] BV (2,0) = 1,187 [6]

• KTO-19b Le KTO-19b était une amélioration utilisée par les Brigades royales du SLDF. Il a utilisé un moteur XL et Double Chaleur Les puits permettent de libérer de l’espace pour mettre à niveau le lanceur LRM-5 du KTO-19 vers un LRM-15 plus grand avec deux tonnes de munitions protégées par CASE. CASE a également été ajouté aux bacs de munitions SRM, avec la demi-tonne restante consacrée à plus d’armure [8]. BV (2,0) = 1,265 [9]

• KTO-20 Le KTO-20, utilisé avec succès dans la guerre de 3039, était la version légèrement dégradée du KTO-19 donnée à la Draconis Combine par ComStar dans le cadre de l’opération Rosebud. Le KTO-20 était presque identique à son cousin de la Star League, la seule vraie différence étant la perte de Missile Narc balise en échange d’un grand laser Magna Mk III. [10] Il a été équipé de doubles dissipateurs de chaleur. BV (1,0) = 1 081, [11] BV (2,0) = 1 357 [12]

• KTO-21 Développé à la fois par ComStar et le Word of Blake, le KTO-21 fut le premier «Mech à utiliser à la fois le nouveau amélioré Missile Narc Beacon (iNarc pour faire court) et le système informatique amélioré C3. Afin d’utiliser ces nouveaux systèmes, le KTO-21 a été réaménagé avec un châssis Endo Steel et une armure d’une demi-tonne inférieure à celle du KTO-19. Ne conservant que les deux lanceurs SRM, le lanceur LRM a été abandonné et la norme lasers moyens ont été mis à niveau vers des lasers ER plus avancés, améliorés par un passage à Double Chaleur Puits BV (1,0) = 1,206 (C3: 111), [13] BV (2,0) = 1,295 [14]

• KTO-C Une variante du KTO-20 de la moissonneuse-batteuse, la KTO-C était l’un des bancs d’essai de l’unité esclave C3, l’un des Lasers moyens être retiré afin de libérer le poids nécessaire. [15] BV (1,0) = 1,069 (C3: 117) [11] [16], BV (2,0) = 1,294 [3]

• KTO-K Une mise à niveau vers le KTO-C, le KTO-K a retiré le lanceur Grand Laser et LRM pour mettre à niveau les missiles à courte portée vers les SRM-6 Streak. Les lasers ont été améliorés en ER Medium Lasers et un troisième a été ajouté. La différence la plus significative a été l’ajout de jets Jump pour permettre à l’unité de sauter jusqu’à 150 mètres. BV (2,0) = 1,571 [17]