Jessie ware songstress, rupaul, amis avec sam smith, frère gay fast bitcoin

Non, il ne sort pas encore avec un de mes fans gay. Il était en tournée avec moi, et nous étions à Berlin, et j’ai remarqué que c’était une foule vraiment gay et une nuit si folle. Je me suis dit: “Écoutez, les gars, mon frère a l’air fabuleux ce soir, c’est Berlin, beaucoup d’hommes très beaux là-bas; qui serait prêt à sortir mon frère? »Il s’avère que mon frère avait déjà eu un rendez-vous avec l’un d’entre eux dans la journée, et Alex m’a envoyé un texto après le spectacle:« Je n’ai pas besoin de toi pour me soutirer. Je vais bien. “Mais j’ai essayé. Il y a eu des admirateurs mais non, nous n’avons pas de nouvelle gaffe à ajouter.

J’ai eu plusieurs perruques, tongs, soutiens-gorge. La première perruque que j’ai traînée avec mes talons comme un chat mort, accidentellement.


Je ne l’avais pas vu arriver sur la scène, et puis je me suis promené avec, donc ça me gâche un peu le moment de la perruque. Ce n’était pas aussi fabuleux que cela aurait pu être, mais cela a fait rire tout le monde.

Ou une drag queen! Absolument. J’adorerais que ça provienne d’une drag queen, mais je n’en ai pas vu dans le public. Je pense que ça vient de la sortie de la chanson “Midnight” (le premier single de Glasshouse), et j’étais parti un peu. Je suis revenu et “Midnight” était ce genre de moment de diva féroce pour moi. J’ai vraiment chanté, et je pense que mes fans l’ont apprécié. Le monde en ligne a toujours été plutôt positif pour moi, mais hystérique. Et les memes et les gifs – je me sens comme une putain de vieille femme!

C’était tellement amusant, et je ne savais pas ce que c’était. Ça vient de RuPaul‘S Drag Race, non? Et je me sens mal parce que RuPaul a toujours été doux. Dès le début, RuPaul retweetait mes vidéos, et je pense que certains candidats ont interprété certaines de mes chansons. Donc, j’ai besoin de regarder parce que je devais à Google ce que signifiait arracher une perruque et c’était embarrassant. Cela m’a fait me sentir très droit et très vieux.

Je pense que les guides spirituels pour Glasshouse étaient probablement Carole King et Nina Simone, même si vous ne pouvez probablement pas entendre cela dans le dossier. Je suis devenu obsédé par l’art de l’écriture de chansons. Et Joni Mitchell. C’était quelque chose que je sentais que je devais améliorer, et j’apprécie vraiment ce qu’ils faisaient, et j’étais perdu dans ça, et c’était le monde dans lequel je vivais et j’écoutais beaucoup.

Si je suis honnête, je ne sais toujours pas pourquoi ils m’embrassent, mais je le soutiens complètement et je l’apprécie. Ils ont été si importants pour mes spectacles. Cela m’a donné de l’énergie. ça m’a donné confiance en la communauté queer si dévoué et de soutien. Je pense qu’ils sont incroyablement loyaux et amusants.

Quand j’étais un lapin dans les phares il y a cinq ans, ils m’ont donné la confiance dont j’avais besoin pour me sentir comme si je pouvais aller dans cette zone de sentiment, même si c’était peut-être ironique pour moi, ce mode diva. Je pense qu’ils célèbrent vraiment et j’ai essayé de le faire pour ce spectacle.

Je pense que parfois je me suis excusé – c’est une chose très britannique – mais je pense que la communauté queer m’a donné cette célébration positive de pouvoir m’exprimer, et c’est presque de l’évasion et c’est amusant, et c’est comme ça spectacle devrait être. Je n’oublierai jamais à quel point ils ont été loyaux. cela compte comme quelque chose quand vous êtes trois albums et les fans reviens d’il y a cinq ans.

C’est un très bon ami à moi, et nous sommes si fiers l’un de l’autre. Il est tellement favorable, et j’adore que tous ses plans dans les coulisses sont comme les plus hauts talons que je ne peux même pas porter et une perruque. On dirait que chaque jour il a une perruque différente et un talon différent. Surtout, c’est un très bon ami, il est au bout du fil, et je le suis pour quand il a des soucis, et il veut se plaindre de cette industrie sanglante. C’est une industrie dure et vieille, et il est donc incroyablement favorable, et je l’aime. Je l’aime tellement.

Parfois, l’aspect commercial de l’industrie prenait le dessus sur le côté créatif, et il m’a fallu vraiment m’arrêter pour dire: «Je me sens un peu morte sur la scène.» Je manquais de confiance. Je viens d’avoir un bébé; Je pensais que les gens allaient juger, aussi stupide que cela puisse paraître. C’est une industrie très dirigée par des hommes. Directement, l’industrie dirigée par les hommes et ils ont des opinions, et ils s’infiltrent en vous si vous le souhaitez ou non. Je suis une femme assez forte, je pense, mais vous ne pouvez pas empêcher cela. Et toi reviens d’avoir un bébé, et je sentais que j’avais tellement de choses à prouver. Je devais être – prétendre être – cette superwoman qui pouvait tout faire. C’était fatiguant.

Ce disque était important pour moi car il documentait une étape de ma vie qui était nouvelle, et j’ai toutes ces émotions et sentiments, et je pense parfois que vous vous sentez un peu mort, vous n’avez plus de nouveaux sentiments. Avoir un enfant était un genre d’amour différent, qui était si inspirant et incroyable à écrire, mais aussi le plus difficile. Je pense que la prochaine étape pour moi est, je veux faire un disque qui soit de la pure dance, et je pense que c’est à cause du communauté queer.

Je pense que c’est une réaction à faire quelque chose d’aussi autobiographique pour ce troisième album. Je ne me sens pas obligé de recommencer. Je ne pense pas qu’il y ait autant de chansons que j’ai besoin d’écrire qui ressemblent à “Sam” (de Glasshouse) et je veux me tester – c’est un défi. Je vois la réaction à des chansons comme «Si tu ne vas jamais bouger» et «Midnight», ce genre de choses plus explosives et plus rapides – je déteste le mot «prompt»; ça ne fait pas paraître important, mais je sens que je veux vraiment profiter de ce soul boogie. Puis-je dire disco? je je ne sais pas.

En tant que rédacteur en chef de Q Syndicate, le service de distribution international LGBTQ, Chris Azzopardi a interviewé une multitude de superstars, dont Meryl Streep, Mariah Carey et Beyoncé. Rejoignez-le via son site internet www.chris-azzopardi.com et sur Twitter (@chrisazzopardi).