Garder la hausse de l’impôt sur les gains en capital Obamacare serait une erreur énorme, alors pourquoi les républicains du Sénat pensent même qu’il Bitcoin Ethereum ondulation

La version la plus récente de la loi, le droit de la "De meilleurs soins Loi sur la réconciliation," abrogation inclus de près de 700 milliards $ en taxes Obamacare au cours de la prochaine décennie comment créer Bitcoin portefeuille. Cet allégement fiscal est une grande victoire pour les contribuables à revenu moyen Bitcoin atm Chicago. Le projet de loi abroge également des éléments clés de l’Obamacare, la réforme du droit promulgue si nécessaire, et se déplace vers une centrée sur le patient, le système de soins de santé fiscalement responsable.

Le maintien de cette hausse des impôts serait une erreur Bitcoin en USD. L’impôt sur les gains en capital est un tueur d’emplois et de ne pas réduire menace l’objectif du président Trump d’atteindre au moins 3 pour cent de croissance économique.

Quand il a été signé dans la loi, Obamacare a imposé un gros tas de hausses d’impôts Bitcoin gratis setiap 5 menit. Un grand nombre de ces impôts a augmenté le coût des soins de santé en réduisant le choix des consommateurs ou en frappant directement l’assurance maladie et d’autres produits médicaux.


D’autres taxes Obamacare ne sont même pas liés aux soins de santé, comme l’impôt sur le revenu net de placement de 3,8 pour cent et l’augmentation de l’impôt sur la masse salariale d’assurance-maladie de 0,9 point de pourcentage Bitcoin présentation. Au lieu de cela, ils ont été imposés largement aux contribuables d’une manière qui entrave la croissance économique.

L’impôt sur les gains en capital de 3,8 pour cent a créé un nouveau taux d’imposition des gains en capital supérieurs de 23,8 pour cent, et est également imposée sur les revenus d’investissement pour les petites entreprises dépôt par le système d’impôt sur le revenu des particuliers meilleure carte graphique pour l’exploitation minière Bitcoin. Cette taxe a créé un haut taux sur les entreprises par le biais de passe-44,6 pour cent.

Bien que cette taxe est prélevée sur le revenu au-dessus de 200 000 $ par année (250 000 $ pour les déclarants mariés), la taxe n’est pas réglé pour l’inflation, il continuera de croître au fil du temps pour frapper de plus en plus les contribuables à revenu intermédiaire.

A défaut d’abroger cette taxe va nuire à la croissance économique à un moment où l’économie continue de stagner Bitcoins à l’argent. Au cours de la dernière décennie, l’économie a eu du mal à seulement 2 pour cent la croissance du PIB alors que le pays a connu la pire reprise de l’ère moderne Bitcoin 10000. Le Bureau du budget du Congrès prévoit que les politiques actuelles, 2 pour cent de croissance se poursuivra au cours de la prochaine décennie.

Il est un principe de base que si vous imposez plus de quelque chose, vous vous retrouvez avec moins de celui-ci vendre Bitcoin pour de l’argent. Dans le cas de l’impôt sur les gains en capital, cela signifie moins d’investissements et moins de capital qui peut aller vers la création de nouveaux emplois, des salaires plus élevés et la croissance de l’économie. De nombreuses études ont directement lié l’impôt sur les gains en capital vers la production économique plus faible, des salaires plus bas et moins d’emplois.

Par de multiples paramètres, la taxe actuelle sur l’investissement est trop élevé. En 1997, le Congrès républicain et le président Bill Clinton ont convenu de réduire l’impôt sur les gains en capital à 20 pour cent – le même taux auquel le Sénat BCRA réduirait l’impôt.

Par rapport au reste du monde, les États-Unis ont une taxe sur investissement élevé. Après la comptabilisation des impôts de l’Etat, l’impôt sur les gains en capital moyenne aux États-Unis est de 28,3 pour cent, alors que le taux moyen parmi près de 40 pays développés est juste 18,5 pour cent, selon une analyse réalisée par Ernst et Young.

En gardant cette taxe nuira à l’économie et permettre aux dépenses futures de continuer sans contrôle comment trouver l’adresse Bitcoin portefeuille. Il semble que certains souhaitent garder la taxe en place pour payer plus les dépenses de droit, même si ces programmes devraient avaler une part non durable du budget fédéral dans les prochaines décennies.

Déjà, Medicaid et d’autres programmes de dépenses obligatoires comprennent la majorité du budget fédéral, et cela ne fera qu’empirer si le Congrès ne parvient pas à agir. Selon les projections actuelles, les dépenses Medicaid passera de 393 milliards $ en 2017-624000000000 $ en 2026 – un taux de croissance de 5,34 pour cent qui dépasse de loin l’économie.

Les adresses BCRA ce problème en liant le taux de croissance du programme de l’inflation pour faire en sorte que Medicaid ne pousse pas plus vite que l’économie. En vertu de ce changement, Medicaid va continuer à croître à un taux raisonnable – une hausse de 71 milliards $ au cours de la prochaine décennie.

Faire marche arrière en augmentant les dépenses et en supprimant l’abrogation de l’impôt sur les gains en capital de 3,8 pour cent Obamacare représentera un refus persistant des dirigeants du Congrès pour répondre à des dépenses obligatoires hors de contrôle.

Il sera également se faire au détriment de la croissance économique indispensable à un moment où les législateurs devraient établir l’ordre prioritaire des politiques qui laissent l’économie mieux. L’une des meilleures façons d’atteindre cet objectif est une réduction d’impôt sur les gains en capital qui encourage les nouveaux investissements.