Eu de dépenser 1,5 milliards d’euros pour stimuler l’investissement dans l’intelligence artificielle (IA) et de rivaliser avec les États-Unis et la Chine technologies start-ups nouvelles technologies nouvelles Bitcoin 2017

L’Europe veut être à la pointe de l’intelligence artificielle (IA). Avec de nombreuses percées récentes dans l’IA provenant des laboratoires européens, la Commission européenne souhaite maintenant augmenter ses investissements à 1,5 milliard d’euros pour la période 2018-2020 dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020. Dans un communiqué de presse, la Commission européenne a annoncé une série de mesures visant à mettre l’intelligence artificielle (IA) au service des Européens et à renforcer la compétitivité de l’Europe dans ce domaine. Environ un quart de la robotique industrielle et professionnelle est produite par des entreprises européennes.

Ce n’est pas la première fois que l’UE ou ses pays membres tentent de stimuler l’investissement dans l’IA.


En mars, le président français, Emmanuel Macron, veut que la France devienne un leader de l’IA et évite la «dystopie». Le président Macron veut que la France dépense 1,8 milliard de dollars pour l’IA contre les Etats-Unis et la Chine.

“La Commission propose une approche à trois volets pour accroître les investissements publics et privés dans l’IA, se préparer aux changements socio-économiques et assurer un cadre éthique et juridique approprié. Cela fait suite à l’appel des dirigeants européens pour une approche européenne sur l’IA “, indique le communiqué. L’approche consiste à: Accroître le soutien financier et encourager l’adoption par les secteurs public et privé, se préparer aux changements socio-économiques provoqués par l’IA, et assurer un cadre éthique et juridique approprié.

Andrus Ansip, vice-président pour le marché unique numérique, a déclaré: «Tout comme la machine à vapeur et l’électricité l’ont fait par le passé, l’IA transforme notre monde. Il présente de nouveaux défis que l’Europe devrait rencontrer ensemble pour que l’IA réussisse et travaille pour tout le monde. Nous devons investir au moins 20 milliards d’ici à la fin de 2020. La Commission joue son rôle: aujourd’hui, nous donnons un coup de pouce aux chercheurs afin qu’ils puissent développer la prochaine génération de technologies et d’applications de l’IA, et aux entreprises, qu’ils peuvent embrasser et les incorporer. “

“L’UE (secteurs public et privé) devrait augmenter les investissements dans la recherche et l’innovation en IA d’au moins 20 milliards d’ici 2020. Pour soutenir ces efforts, la Commission augmente ses investissements à 1,5 milliard d’euros pour la période 2018 -2020 dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020. Cet investissement devrait entraîner un financement supplémentaire de 2,5 milliards d’euros provenant de partenariats public-privé existants, par exemple sur le big data et la robotique. Il soutiendra le développement de l’IA dans des secteurs clés, du transport à la santé; il connectera et renforcera les centres de recherche sur l’IA à travers l’Europe, et encouragera les essais et l’expérimentation. La Commission soutiendra également le développement d’une “plate-forme d’IA sur demande” qui fournira un accès aux ressources d’IA pertinentes dans l’UE pour tous les utilisateurs “, a déclaré la Commission dans une déclaration publique.

“Cet investissement devrait générer un financement supplémentaire de 2,5 milliards d’euros provenant de partenariats public-privé existants, par exemple sur le big data et la robotique. Il soutiendra le développement de l’IA dans des secteurs clés, du transport à la santé; il connectera et renforcera les centres de recherche sur l’IA à travers l’Europe, et encouragera les essais et l’expérimentation. La Commission soutiendra également le développement d’une “plate-forme d’IA sur demande” qui fournira l’accès aux ressources d’IA pertinentes dans l’UE pour tous les utilisateurs “, indique le communiqué.