Espoirs restent même que les étrangers vendent des actions Inde gulfnews.com n’accepte ebay Bitcoin

Actions en Inde bouclées sous forte vente étrangère alors que les inquiétudes ont grandi sur les nuages ​​sombres sur l’économie du pays, mais les gestionnaires de fonds nationaux vautrer dans un océan d’argent ne sont guère perturbés et dire la correction dans un marché haussier est l’occasion d’accumuler des stocks pour la plus terme.

Une forte baisse du rythme de la croissance économique et les prix du pétrole ont déclenché des préoccupations de New Delhi se déroulerait un plan de relance au détriment de tenir la ligne sur la discipline budgétaire Bitcoins miniers. De nombreux économistes, en particulier ceux qui sont attachés aux banques étrangères, les fonds et les maisons de courtage, abhorrent à l’idée de desserrer la laisse âprement le déficit budgétaire – budget à 3,2 pour cent du PIB pour l’exercice 2017-18 se terminant Mars prochain.


Tout écart par rapport à l’objectif de déficit, l’argument va, pourrait causer des problèmes plus profondément dans les années à venir échange Bitcoin piraté. L’inflation, par exemple, pourrait accélérer la liquidité excessive est pompée dans le système et la banque centrale serait sous pression pour resserrer sa politique, faisant grimper le coût des fonds pour l’industrie Bitcoin noyau. Le profil de la dette du gouvernement prendrait aussi un coup.

Les fonds étrangers d’actions d’une valeur de plus sous-évaluées de 1,1 milliard $ (4 milliards de dirhams) en Septembre, poussant le top 30 Sensex en baisse de 1,4 pour cent à 31,283.72 où acheter Bitcoins proche de moi. Il a été le deuxième mois consécutif de sorties après Août a vu ses ventes d’environ 2 milliards $ en direct Bitcoin graphique. Le Nifty 50 part versé 1,3 pour cent en Septembre à 9,788.60.

« Le marché est confronté à de fortes turbulences en raison d’indicateurs économiques pénibles, mais le point à noter est la résistance », a déclaré stratège actions V Porte-monnaie Bitcoin. Venugopal. « L’importante braderie étrangère a seulement provoqué un flottement doux parce que les fonds nationaux sont en argent et inondé croient fermement le ralentissement économique est juste une phase de passage. »

Jeudi, le gouvernement a dit qu’il respecterait son objectif d’emprunt année pour 2017-18 et vendre une valeur de Rs obligations. 2080000000000 entre Octobre et Mars libre connexion Bitcoin. Il est un geste courageux, mais doit être pris avec une pincée de sel que le déficit budgétaire en Août avait atteint 92 pour cent de l’objectif annuel Bitcoin adresse de portefeuille ne cesse de changer. Le ministre des Finances Arun Jaitley avait prévu au budget pour élever Rs. 5800000000000 grâce à la vente d’obligations pour combler le déficit budgétaire de 3,2 pour cent du PIB.

Pour tous les maux répétés souvent à court terme provoquées par la démonétisation brutale Novembre dernier et le lancement d’une taxe de vente nationale, à la fois, sans beaucoup de préparation, il y a un consensus que les fondamentaux macro de l’Inde restent robustes.

Les réserves de change de plus de 400 milliards $ et l’inflation au détail bien en dessous du seuil de la banque centrale de quatre pour cent, ainsi que la balance courante et les déficits budgétaires montrent aucune raison de paniquer Bitcoin cash en dehors. Au contraire, ils indiquent une image de assez bonne santé. La croissance du PIB affaibli à un plus bas de trois ans de 5,7 pour cent au cours du trimestre Juin, et serait resté sous pression en Juillet-Septembre.

Mais quand les nouveaux produits et services (TPS) permet de surmonter les tracas initiaux, il apporterait dans le secteur non structuré – qui sont petites mais répandues et représentent une part importante du gâteau économique – dans le filet fiscal. Cela permettrait d’accroître les recettes publiques par bonds sans augmenter les impôts. La TPS, qui a remplacé les prélèvements et les barrières de l’État multitude de commerce et des services, renforcerait considérablement l’activité économique.

Bien que la décision de supprimer 86 pour cent des billets en circulation est généralement considérée comme ne pas atteindre son objectif principal pour débusquer les trésors de trésorerie non comptabilisés, il ne fait aucun doute que le mouvement a joué un rôle moteur dans les taux d’intérêt et a permis d’entonnoir d’épargne plus les ménages dans des fonds communs de placement.

Les flux dans les fonds nationaux sont estimés avoir augmenté de 2-3 pour cent en Septembre, montrant un 18 e mois consécutif des entrées, malgré le marché boursier vacillante ce os Bitcoin. Total des actifs sous gestion des fonds en Août se sont élevées à un record Rs20.6 billions de dollars.

« L’Inde a réussi à institutionnaliser épargne en actions, et les flux nationaux ont résisté à l’épreuve de perturber des événements tels que démonétisation et la TPS, » Ridham Desai, directeur général chez Morgan Stanley en Inde, a déclaré à une conférence de nouvelles. « Je ne pense pas que la nature structurelle de ces flux changera, bien qu’il y aura des hauts et des bas cycliques. »

Total des économies financières sont faibles à neuf pour cent du PIB, contre un pic de 14,5 pour cent environ huit il y a quelques années, et la pression du gouvernement pour les fonds de pension à investir dans des actions, ce qui diminue l’appétit pour l’or, des biens et des revenus fixes des flux devrait même conduire plus haute.

« Si l’on regarde les stocks indiens par rapport aux taux d’intérêt et par rapport à d’autres marchés, les valorisations ne sont pas du tout tendues », a dit Desai. « Nous sommes optimistes sur les gains que la poussière s’installe sur la TPS au cours des 12 prochains mois. Il est possible que la perception des recettes du gouvernement dépasse les objectifs, la mise en scène pour une augmentation des dépenses qui sera finalement bon pour la croissance « .

Morgan Stanley prévoit que le bénéfice des constituants Sensex augmentera de 11 pour cent en 2017-18, et 19 pour cent l’année suivante. Il voit l’économie de plus en plus à un cent en moyenne 7,1 par an dans la prochaine décennie.

Mahesh Nandurkar, stratégiste Inde chez le courtier CLSA, croit que les investisseurs de portefeuille étrangers reviendraient que lorsque les bénéfices des entreprises ramassent, ce qui devrait probablement au cours du trimestre Décembre. Jusqu’à ce que cela arrive, il prévoit que le marché de consolider.