documents de Paradis montrent comment le mal orienté g.o.p. est sur les impôts – le nouveau fabricant Bitcoin york times

Un trésor de documents donné le nom du Paradis a été dévoilé la semaine Papers dernière, nous donnant une idée plus claire de la façon dont les riches et les entreprises puissantes garder leur argent des regards indiscrets de l’Internal Revenue Service.

Apple, par exemple, allait à la chasse d’un nouveau paradis fiscal lorsque l’Irlande, son ancien abri, a commencé à sévir contre Bitcoin convertir en espèces. Il a obtenu l’aide de cabinets d’avocats qui se spécialisent dans des abris fiscaux offshore pour garer sa 128 milliards $ Stash sur l’île anglaise de Jersey à la place. Pendant des années, Nike a tenu des droits de propriété intellectuelle dans une filiale sur les Bermudes en franchise d’impôt, et que la filiale chargée des frais de son autre siège, déplaçant ainsi les profits sur l’île et d’éviter les impôts sur eux. Maintenant, il fait la même chose avec une filiale qui se trouve techniquement nulle part.


Allergan, Facebook et Uber ont tous été pris en flagrant délit même.

Appleby, le cabinet d’avocats au cœur des documents fuites, a 31.000 clients américains, dont la plupart sont ce qu’on appelle les « individus ultra-haute valeur nette. » L’entreprise, qui a des bureaux dans la plupart des paradis fiscaux du monde , aide les clients à établir des fiducies et d’autres véhicules pour leur richesse dont le siège sur les Bermudes pour garder l’argent hors de la portée de l’IRS.

Comme ceux qui sont nommés dans les journaux prétendent, beaucoup de ces manœuvres sont parfaitement légales Bitcoin Kurs USD. Mais ce n’est pas un acte lorsque les entreprises et victimless le bouclier riche pour leur argent de notre gouvernement.

Les entreprises et les riches, l’argument des républicains va, apporteront leur argent à nos côtes et payer des impôts sur si les taux sont plus bas. Mais il y a peu de mécanismes inclus dans leur forfait fiscal qui fait pousser les deux groupes pour le faire, plutôt que de le garder à l’étranger et à l’abri de l’impôt.

Le forfait Maison comprenait une nouvelle taxe sur les redevances de propriété intellectuelle des sociétés multinationales paient aux affiliés en mer dans un effort, les auteurs disent, pour les empêcher de transférer de l’argent à des abris fiscaux Bitcoin fonds de croissance MCAP. Mais, après une levée de boucliers de ces multinationales, un amendement a été ajouté le lundi qui affaiblit son impact tel qu’il vaut la peine de 95 pour cent de moins. Les républicains du Sénat, quant à lui, ne l’ont pas compris dans leur version de la loi.

Le forfait maison appelle également à une taxe unique de 7 pour cent et 14 pour cent sur les gains en mer qui ont été stockées à l’étranger, et un taux effectif de 10 pour cent sur les « hauts revenus » à une société mère dont le siège social dans ce pays des filiales étrangères, à la fois efforts pour garder soi-disant multinationales d’éviter les impôts acheter Bitcoin avec paypal. La version du Sénat propose des taux encore plus bas sur les gains en mer acheter avec Bitcoin. Ces taux sont beaucoup plus bas que le taux de 20 pour cent des Républicains veulent percevoir sur les bénéfices des entreprises – et une énorme baisse du taux actuel de 35 pour cent – en laissant une incitation à garder l’argent ailleurs.

Le plan Maison déplace le pays à un système fiscal territorial, dans lequel les entreprises seraient devoir payer des impôts que sur l’argent qu’ils font ici. L’argent généré à l’étranger dans des filiales étrangères serait soumis aux impôts de ce pays, ils auraient encore plus incités à le garder dans les endroits à faible imposition les documents du Paradis montrent qu’ils ont déjà eu recours.

Un trésor de documents donné le nom du Paradis a été dévoilé la semaine Papers dernière, nous donnant une idée plus claire de la façon dont les riches et les entreprises puissantes garder leur argent des regards indiscrets de l’Internal Revenue Service.

Apple, par exemple, je suis allé à la chasse d’un nouveau paradis fiscal lorsque l’Irlande, son ancien abri, a commencé à sévir vérifier Bitcoin portefeuille. Il a obtenu l’aide de cabinets d’avocats qui se spécialisent dans des abris fiscaux offshore pour garer sa 128 milliards $ Stash sur l’île anglaise de Jersey à la place. Pendant des années, Nike a tenu des droits de propriété intellectuelle dans une filiale sur les Bermudes en franchise d’impôt, et que la filiale chargée des frais de son autre siège, déplaçant ainsi les profits sur l’île et d’éviter les impôts sur eux. Maintenant, il fait la même chose avec une filiale qui se trouve techniquement nulle part à tous Bitcoin data mining. Allergan, Facebook et Uber ont tous été pris en flagrant délit même.

Appleby, le cabinet d’avocats au cœur des documents fuites, a 31.000 clients américains, dont la plupart sont ce qu’on appelle les « individus ultra-haute valeur nette. » L’entreprise, qui a des bureaux dans la plupart des paradis fiscaux du monde , aide les clients à établir des fiducies et d’autres véhicules pour leur richesse dont le siège sur les Bermudes pour garder l’argent hors de la portée de l’IRS.

Comme ceux qui sont nommés dans les journaux prétendent, beaucoup de ces manœuvres sont parfaitement légales Bitcoin prix le plus bas. Mais ce n’est pas un acte lorsque les entreprises et victimless le bouclier riche pour leur argent de notre gouvernement.

Les entreprises et les riches, l’argument des républicains va, apporteront leur argent à nos côtes et payer des impôts sur si les taux sont plus bas. Mais il y a peu de mécanismes inclus dans leur forfait fiscal qui fait pousser les deux groupes pour le faire, plutôt que de le garder à l’étranger et à l’abri de l’impôt.

Le forfait Maison comprenait une nouvelle taxe sur les redevances de propriété intellectuelle des sociétés multinationales paient aux affiliés en mer dans un effort, les auteurs disent, pour les empêcher de transférer de l’argent à des abris fiscaux Bitcoin convertisseur gbp. Mais, après une levée de boucliers de ces multinationales, un amendement a été ajouté le lundi qui affaiblit son impact tel qu’il vaut la peine de 95 pour cent de moins. Les républicains du Sénat, quant à lui, ne l’ont pas compris dans leur version de la loi.

Le forfait maison appelle également à une taxe unique de 7 pour cent et 14 pour cent sur les gains en mer qui ont été stockées à l’étranger, et un taux effectif de 10 pour cent sur les « hauts revenus » à une société mère dont le siège social dans ce pays des filiales étrangères, à la fois efforts pour garder soi-disant multinationales d’éviter les impôts. La version du Sénat propose des taux encore plus bas sur les revenus offshore. Ces taux sont beaucoup plus bas que le taux de 20 pour cent des Républicains veulent percevoir sur les bénéfices des entreprises – et une énorme baisse du taux actuel de 35 pour cent – en laissant une incitation à garder l’argent ailleurs.

Le plan Maison déplace le pays à un système fiscal territorial, dans lequel les entreprises seraient devoir payer des impôts que sur l’argent qu’ils font ici Bitcoin prix maintenant. L’argent généré à l’étranger dans des filiales étrangères serait soumis aux impôts de ce pays, ils auraient encore plus incités à le garder dans les endroits à faible imposition les documents du Paradis montrent qu’ils ont déjà eu recours.