Avocat de la Floride qui a embauché félon fédéral condamné et n’a pas remarqué le vol de compte en fiducie de 4,8 millions de dollars est radié blogs d’alerte d’avocat gpu pour l’exploitation minière bitcoin

Bonjour à tous et bienvenue à cette alerte éthique, qui traitera de l’avis récent de la Cour suprême de Floride qui a débouté un avocat qui a embauché un individu qui avait été condamné pour fraude financière et qui a volé 4,8 millions de dollars à l’avocat. compte en fiducie. L’affaire est la suivante: The Florida Bar c. Randall Lawrence Gilbert, SC15-204, et l’opinion du 22 mars 2018 est ici: http://www.floridasupremecourt.org/decisions/2018/sc15-2004.pdf

Selon l’opinion, le avocat engagé Sacks comme un comptable en Février 2005 après avoir été référé par un ami. Au cours de l’entrevue, Sacks a dit à l’avocat qu’il vivait dans une maison de transition après avoir été récemment libéré d’une prison fédérale.


Il a également prétendu qu’il était un avocat de New York radié et qu’il était un comptable public certifié.

L’avocat n’a mené aucune recherche ou enquête sur les allégations de Sacks ni sur la raison du crime et de la mesure de radiation. Sacks n’était en réalité jamais un avocat new-yorkais ou un CPA et il avait été condamné en 2002 pour «11 chefs d’accusation de fraude par câble» et condamné à 41 mois d’emprisonnement, suivi d’un total de cinq (5) ans de probation. condamné à payer] [r] estitution d’un montant de 7 906 332,14 $. “”

Lors d’une réunion en avril 2005 avec l’agent de probation de Sacks, l’avocat a également signé un formulaire reconnaissant le risque d’embaucher Sacks qui a déclaré que Sacks avait été condamné à 7,9 millions de dollars de restitution et a fourni les détails ci-dessus. L’agent de probation a également dit à l’avocat qu’il ne croyait pas qu’il serait approprié que Sacks travaille dans un cabinet d’avocats compte tenu de ses antécédents criminels.

Cinq mois après avoir été embauché, Sacks a forgé la signature de l’avocat sur un compte en fiducie vérifiez pour près de $ 21,000.00 qui a été utilisé pour payer une chirurgie esthétique pour la petite amie de Sacks. L’avocat a alors renvoyé Sacks et fait de fausses déclarations à l’agent de probation concernant la raison pour laquelle il l’a renvoyé. L’avocat a ensuite envoyé Sacks à la thérapie et l’a réembauché en octobre 2005.

Les sacs portaient des cartes de visite s’identifiant comme un JD et un CPA. L’avocat a finalement donné à M. Sacks “plein feu” sur la fermeture de l’immobilier de sa pratique, qui s’est rapidement développée après la crise des saisies hypothécaires en 2008 et il a également fait de lui le directeur financier de l’entreprise.

Sacks a déposé des fonds dans l’entreprise compte en fiducie qui visaient à rembourser les hypothèques sur les propriétés des clients, puis transféré les propriétés à une société fictive qu’il a créée pour maintenir les hypothèques actives avec des paiements mensuels; Cependant, il a détourné des millions de dollars.

L’avis indique que Sacks a traité toutes les questions relatives aux comptes en fiducie des cabinets d’avocats et a préparé des informations pour l’ACP du cabinet d’avocats. L’avocat a affirmé qu’il a examiné les rapprochements financiers préparés par Sacks et a regardé la première et la dernière page des relevés de compte bancaire. Les vols ont été découverts en février 2014 lorsque l’avocat a reçu un appel d’un autre avocat demandant pourquoi une hypothèque pour le client de cet avocat était toujours en suspens alors qu’elle aurait dû être satisfaite.

L’assureur de titres du cabinet d’avocats devait payer plus de 3,6 millions de dollars en réclamations. L’avocat a perdu 1 million de dollars lorsque Sacks n’a pas remboursé l’hypothèque sur sa maison dans un refinancement et a également payé environ 1,03 million de dollars aux personnes qui ont perdu de l’argent à la suite des vols.

L’arbitre a conclu que l’avocat «a délégué toutes les questions concernant l’administration de la société compte en fiducie aux sacs, y compris la préparation compte en fiducie rapprochement, en tant que personne de contact de l’entreprise et intermédiaire avec le compte en fiducie Les commentaires de Old Republic, assureur d’assurance titres de Gilbert, et traitant de la CPA de l’entreprise. “Il était également” curieusement peu curieux “sur le passé criminel de l’employé et les revendications d’expertise.

L’arbitre a recommandé une suspension de deux ans, suivie de deux ans de probation. L’opinion disait: «En effet, cette affaire donne un nouveau sens à l’expression« fermer les yeux »et, après avoir examiné l’atténuation, l’aggravation et la jurisprudence, a radié l’avocat.

Bottom line: Ceci est un exemple très extrême d’un avocat qui omet complètement de superviser un non-avocat avec accès à un compte en fiducie et aussi s’engager dans une conduite impliquant la malhonnêteté et la fausse déclaration. Les avocats sont tenus de superviser les non-avocats, en particulier s’ils ont accès à l’avocat compte en fiducie, ce qui n’est pas recommandé.