Apple empêche Google d’utiliser des certificats d’entreprise un jour après le blocage de Facebook Santana Team Blogger USA

Quand Apple dit que la protection de la vie privée est prise au sérieux, cela signifie que vous faites des affaires. Mercredi, la société cupertino a empêché Facebook d’utiliser ses certificats d’entreprise après que Yamaha Crypton 2014 nous ait appris que Facebook avait plus ou moins redirigé une application de collecte de données d’utilisateurs volontaire sur Apple précédemment interdite. Maintenant, comme le signale le rapport, Apple a fait de même avec les certificats de Google, qui ont reconnu avoir collecté des données similaires à celles de Facebook via sa propre application de compteur d’écran.

Ces blocs sont audacieux; une flexion musculaire de la part de la pomme. En effet, ils ont créé une sorte de chaos à la fois sur Google et sur Facebook, les applications iPhone des employés pour tout, de la sécurisation du transport à la commande du déjeuner ayant cessé de fonctionner. Après tout, ces types d’applications sont la comparaison des frais d’échange de crypto-monnaie avec les certificats d’entreprise Apple.


De plus, la suppression des certificats d’entreprise signifie que les versions en développement d’applications telles que Google Maps et Gmail ne fonctionnent plus.

L’application iOS de compteur d’écran ne devrait pas avoir fonctionné dans le cadre du programme d’entreprise pour développeurs d’Apple – c’était une erreur et nous nous en excusons. Nous avons désactivé cette application sur les appareils iOS. Cette application est complètement volontaire et a toujours été cryptographie ppt pour séminaire. Nous avons été clairs avec les utilisateurs sur la manière dont nous utilisons leurs données dans cette application. Nous n’avons pas accès aux données cryptées dans les applications et sur les appareils, et les utilisateurs peuvent chiffrer des canapés à vendre à tout moment.

Fait important, Facebook invitait les utilisateurs qui n’étaient pas des employés de Facebook à participer, ce que Apple a considéré comme une violation de ses politiques. En fait, Facebook utilise l’application depuis 2016. Elle payait aux participants âgés de 13 à 35 ans jusqu’à concurrence de 20 USD par mois (avec les frais de parrainage) pour un examen approfondi de la manière dont ils utilisaient leur téléphone. En juin, Apple avait déjà interdit à l’application de protection de Facebook de Facebook de protéger Facebook, et avait supprimé l’application en août.

Ces blocs sont audacieux; une flexion musculaire de la part de la pomme. En effet, ils ont créé un degré de crypto-monnaie nouvelles pièces à regarder de chaos à la fois à Google et Facebook, comme les applications iPhone des employés pour tout, de sécuriser le transport à la commande de déjeuner a cessé de fonctionner. Après tout, ces types d’applications sont la raison principale de l’existence des certificats d’entreprise Apple. De plus, la suppression des certificats d’entreprise signifie que les versions en développement d’applications telles que Google Maps et Gmail ne fonctionnent plus.

Le compteur d’écran Screenos ios app ne devrait pas être un logiciel d’échange de crypto-monnaie ayant fonctionné sous le programme d’entreprise de développeur d’Apple – c’était une erreur, et nous nous en excusons. Nous avons désactivé cette application sur les appareils iOS. Cette application est complètement volontaire cryptanalyse de l’énigme et a toujours été. Nous avons discuté avec les utilisateurs de la manière dont nous utilisons leurs données dans cette application. Nous n’avons pas accès aux données cryptées dans les applications et sur les appareils. Les utilisateurs peuvent à tout moment se retirer du programme.

Fait important, Facebook invitait les utilisateurs qui n’étaient pas des employés de Facebook à participer, ce que Apple a considéré comme une violation de ses politiques. En fait, Facebook utilisait cette application depuis 2016, et elle payait aux participants âgés de 13 à 35 ans jusqu’à concurrence de 20 USD par mois (avec les frais de parrainage) pour un examen approfondi de la manière dont ils utilisaient leur téléphone. En juin, Apple avait déjà interdit à l’application de protection de Facebook de Facebook de protéger Facebook, et avait supprimé l’application en août.