Appel à l’unité régionale pour atteindre le programme bitcoin 2030 de l’ONU

SANTIAGO, Chili (CMC) – La Commission économique pour Amérique latine Caraïbes (CEPALC) dit que la deuxième réunion du Forum des pays de la Amérique latine et les Caraïbes sur Le développement durable a débuté mercredi au siège de la CEPAL avec un appel à toutes les parties prenantes – gouvernements, société civile, organismes internationaux, secteurs public et privé – pour unir leurs forces afin que la région progresse vers le respect des normes de l’ONU. 2030 Ordre du jour pour le développement durable.

L’événement de haut niveau – organisé par la CEPALC et le Gouvernement mexicain, qui réunit des délégués de 26 pays et plus de 500 participants de gouvernements, d’organisations non gouvernementales et du système international – se poursuivra jusqu’à vendredi, dans le but de revoir les progrès et les défis liés à la mise en œuvre du Programme 2030 dans la région.


“Si la région ne parie pas sur devenir plus égal pour grandir et grandir pour devenir plus égal, nous n’allons pas faire beaucoup de progrès, parce que l’inégalité augmente et grandit”, a-t-elle dit. “La culture du privilège naturalise l’inégalité, et ce forum est un espace pour y mettre un terme.”

Le haut fonctionnaire des Nations Unies a insisté sur le fait que la région doit avoir une voix forte et demander la solidarité économique mondiale pour relever ensemble les défis, tels que les modifications du marché du travail résultant de la quatrième révolution technologique ou le changement climatique lui-même.

“Nous devons changer nos modes de consommation et de production”, a déclaré Bárcena. “C’est un changement très profond qui nécessite la volonté politique, non seulement des gouvernements mais aussi de la société dans son ensemble. De plus, il nous faut décarboniser notre économie et faire un bond en avant avec une grande poussée environnementale. Nous ne pouvons pas continuer comme si de rien n’était. “

Norma Munguía, directrice générale des affaires internationales au Secrétariat des affaires étrangères du Mexique, a déclaré que la mise en œuvre effective du Programme 2030 est une tâche pour tous les secteurs et à tous les niveaux de gouvernement, car elle constitue le cadre approprié pour trouver des solutions efficaces aux principaux défis. que nous sommes confrontés en termes de développement.

Dans une vidéo d’accueil envoyée spécialement pour le forum, la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a indiqué qu’elle apportait «une contribution essentielle à la mise en œuvre, au suivi et à l’examen des 2030 Ordre du jour dans la région et dans d’autres parties du monde.

«Les plates-formes, telles que ce forum, soulignent le rôle des commissions économiques régionales des Nations Unies pour renforcer la coordination et la collaboration entre les gouvernements, les parties prenantes et le système des Nations Unies», a-t-elle déclaré. “Je tiens également à féliciter l’Amérique latine et les Caraïbes pour le leadership dont ils ont fait preuve lors du Forum politique de haut niveau des Nations Unies (qui se tiendra en juillet à New York), et je vous encourage tous à continuer de élan.”

Au cours de la première session de la réunion, Bárcena a présenté le “deuxième rapport annuel sur les progrès et les défis régionaux en 2030 Ordre du jour pour Le développement durable dans Amérique latine Caraïbes », qui détaille les progrès accomplis par les pays en matière de respect des Le développement durable Objectifs et fournit des recommandations pour faire face aux défis qui sont toujours en attente.