Acheter des compteurs usagés est une mauvaise idée lettres à l’éditeur ptleader.com investir bitcoin

Je vais essayer de ne pas m’énerver dans le style exagéré et exaspéré d’Ana et de dire non, mes déclarations ne sont pas, comme d’habitude, pleines de fausses informations et de fausses déclarations. Ils contiennent des faits utiles. Regardons ses commentaires spécifiques. Elle dit qu’avec un compteur analogique, vos données ne voyagent pas à travers le nuage entre le nuage entre la lecture et la facturation. Vraiment? Est-ce que le lecteur de compteur marche de votre compteur à agence de facturation et leur remettre un bout de papier avec vos informations d’utilisation et ils marchent leur facture à votre maison? Non, le lecteur possède un ordinateur portatif dans lequel il saisit l’utilisation ou l’information est transmise par le propriétaire de la maison par courriel ou par téléphone au PUD.


À partir de là, les données sont envoyées au agence de facturation par courriel ou par d’autres moyens sur le nuage. C’est vrai, j’ai dit au-dessus du nuage. Alors, quel est le problème avec ce que j’ai écrit? Vos données voyagent à travers le nuage entre la lecture d’un compteur analogique et la facturation et vous pourriez être piraté.

Dans un second post, elle cite l’ACLU disant que “des tiers vont avoir accès à données sensibles et ces tiers devraient être tenus de ne pas utiliser les données qu’ils utilisent à des fins non liées. “Je suis d’accord et c’est exactement ce que le PUD s’est engagé à faire. Alors pourquoi Ana demandait-elle “Seattle est-elle assujettie à des lois différentes de celles de l’État?” C’est un commentaire totalement dénué de pertinence. Je diffère avec l’ACLU en ce sens que je pense que votre numéro de série de compteur et son utilisation ne sont pas considérés comme données sensibles. Pour moi, les numéros de cartes de crédit, les numéros de comptes bancaires et les numéros de sécurité sociale sont des exemples de données sensibles.

S’il vous plaît noter que le point central de ma lettre pas la question de savoir comment les données d’un compteur analogique est converti en une facture. Il est à souligner que l’achat et l’installation de compteurs analogiques utilisées d’âge inconnu récupérés dans les bacs de recyclage d’autres services publics et vendus par les petites entreprises qui ont jamais vendu des milliers de mètres à un utilitaire de 1,5 M $ est un investissement très faible et risqué.

Exagérations en colère? Vraiment, Tom. Je laisse au lecteur de regarder d’autres échanges avec vous et d’en tirer leurs propres conclusions sur qui est en colère et qui exagère (http://www.ptleader.com/news/customers-accuse-pud-of-bias-toward -itron / article_ae743100-1c14-11e8-a6cf-73299c951d41.html)

Si des données analogiques, qui se compose littéralement d’un numéro de client et une lecture mensuelle de la consommation d’énergie (parfois seulement 6 lectures par an) -Est sont envoyés et stockés dans un nuage, qui est un gaspillage absurde de l’argent des contribuables. Il s’agit d’informations qui étaient auparavant conservées de manière sécurisée et peu coûteuse au niveau de l’utilitaire et qui n’ont pas besoin d’un stockage cloud onéreux (100 000 $ / an). La raison de ces accès Internet, « nuages ​​» hackable, qui sont en fait énormes centres de données qui couvrent généralement acres de terre (https://www.cbsnews.com/news/cloud-computing-loudoun-county-virginia/), C’est parce que la surabondance de données provenant de technologies telles que les compteurs «intelligents» ne peut pas être stockée dans un établissement à échelle humaine. Nous pourrions facilement stocker des données analogiques pour l’ensemble de notre comté sur une clé USB.

La grande ironie dans l’argument selon lequel les compteurs «intelligents» nous aideront à économiser l’énergie est que l’on prévoit que d’ici 2025, ces installations géantes consommeront 1/5 de la consommation totale d’énergie de la planète. Le centre de données typique utilise également 360 000 gallons d’eau par jour. Je ne sais pas si c’est simplement de l’aveuglement, ou de la dissonance cognitive ou de l’hypocrisie, mais justifier ce niveau de consommation d’énergie comme un moyen de mettre fin au «changement climatique» ne se lave pas. « Tsunami des données » pourrait consommer un cinquième de l’électricité mondiale d’ici 2025: https://www.theguardian.com/environment/2017/dec/11/tsunami-of-data-could-consume-fifth-global-electricity-by -2025? CMP = Share_iOSApp_Other

Il ne sert à rien d’entrer dans un match de tennis avec vous pour toutes les autres réclamations que vous faites. Vous semblez être vendus sur l’idée d’une complexité et d’une technicité sans cesse croissantes pour résoudre nos problèmes. Beaucoup d’entre nous pensent que simplifier et revenir à l’essentiel est une approche plus saine et plus humaine pour notre communauté. On pourrait considérer votre description des compteurs analogiques comme "récupéré des bacs de recyclage “pour être une” exagération fâchée “. Ces compteurs reconditionnés, nettoyés, testés et recalibrés, ont fait leurs preuves sur le terrain de manière fiable, durable et précise pendant de nombreuses années. Nous soutenons qu’un investissement de 5 millions $ dans une dangereuse, invasive, de courte durée, et la technologie controversée (soi-disant mètres « intelligents ») est beaucoup plus risqué que 1,5 million $ dépensés sur des analogues testés et qui nous ont bien servi depuis plus d’un Cent ans.